Cet article date de plus de six ans.

Matchs truqués : rétrogradation annulée pour le Nîmes Olympique

La commission supérieure d'appel de la FFF a annulé ce mercredi la rétrogradation d'une division du Nîmes Olympique dans l'affaire des matchs truqués. Le club gardois partira en revanche avec huit points de pénalité la saison prochaine en Ligue 2. Le Nîmes Olympique a annoncé son intention de faire appel devant le CNOSF du retrait de huit points qui lui a été infligé.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Les joueurs du Nîmes Olympique repartiront en Ligue 2 la saison prochaine avec huit points de pénalité © MaxPPP)

Le Nîmes Olympique échappe à la rétrogradation en National, l'équivalent de la troisième division française. La commission supérieure d'appel de la FFF a annulé ce mercredi la rétrogradation d'une division du club gardois dans l'affaire des matchs truqués. Le club écope en revanche de huit points de pénalité pour la saison prochaine et repartira donc en Ligue 2 avec un handicap.

Le Nîmes Olympique a annoncé mercredi son intention de faire appel devant le CNOSF du retrait de huit points qui lui a été infligé pour la saison prochaine.

Cette décision est un coup de massue pour trois équipes du bas de classement de Ligue 2, Orléans (18e), Ajaccio (17e) et Valenciennes (16e). Trois clubs qui pensaient vivre une dernière journée de championnat sans pression ce vendredi mais qui devront finalement lutter pour éviter la dernière place synonyme de relégation en National. Chateauroux (19e) et Arles-Avignon (20e) sont déjà condamnés.

Sanctions réduites pour deux mis en cause

La FFF a également réduit les suspensions de Franck Toutoundjian et Mohamed Regragui. Le premier est soupçonné d'avoir servi d'intermédiaire. Il est désormais suspendu 6 mois dont 2 avec sursis, au lieu de 2 ans ferme. Le second était le coach mental du club nîmois au moment des faits. Sa suspension a été ramenée à 6 mois dont 3 avec sursis, au lieu de 1 an dont 6 mois avec sursis. 

Le 17 mars dernier, après deux jours d'audition,  la commission de la ligue de football professionnelle avait constaté que quatre matchs de Nîmes avaient fait l'objet de "tentatives d'arrangement " : CA Bastia - Nîmes, Dijon - Nîmes, Caen - Nîmes et Créteil - Nîmes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.