Bundesliga : quatre joueurs du Bayern Munich positifs au coronavirus, Tolisso, Coman et Neuer à l'isolement

Le Bayern Munich a annoncé ce samedi que quatre joueurs de son effectif avaient été testés positifs au Covid-19. Parmi eux figurent les deux Français Kingsley Coman et Corentin Tolisso, ou encore le capitaine bavarois, le gardien Manuel Neuer.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les deux joueurs français du Bayern Munich, Corentin Tolisso et Kingsley Coman, lors d'un entraînement le 6 octobre 2021. (CHRISTOF STACHE / AFP)

Quatre joueurs du Bayern Munich, dont le gardien de but Manuel Neuer et les Français Corentin Tolisso et Kingsley Coman, ont été testés positifs au Covid-19 et devraient manquer le premier entraînement de l'année, décalé de dimanche à lundi pour raisons sanitaires, a indiqué le club samedi.

L'Allemand Manuel Neuer, les Français Kingsley Coman, Corentin Tolisso et l'Anglais Omar Richards ont été "testés positifs au coronavirus", a informé le Bayern de Munich dans un communiqué, publié sur son site internet. L'entraîneur adjoint allemand, Dino Toppmöller, a également été infecté par le coronavirus, a ajouté le club. Tous "se portent bien", mais "sont isolés chez eux", selon le Bayern.

Conséquence : les joueurs testés positifs "manqueront la première séance d'entraînement de l'année", prévue lundi. Initialement programmé pour dimanche, cet entraînement a déjà été décalé d'un jour, à cause de "modifications apportées (...) aux mesures d'hygiène en raison de la situation actuelle de pandémie", a déclaré le Bayern.

L'ensemble des joueurs et du personnel encadrant devront notamment subir des tests PCR lundi matin, avant le début de l'entraînement, a détaillé le club.

Le précédent Kimmich a échaudé le Bayern

Le club allemand avait déjà dû se priver durant tout le mois de décembre de son milieu de terrain Joshua Kimmich, non vacciné et contaminé par le coronavirus fin novembre. Le joueur allemand avait dû manquer trois matchs de championnat, en raison de séquelles physiques dues à la maladie. Le choix de Kimmich de ne pas se faire vacciner avait suscité d'interminables débats en Allemagne. Le ministre de l'Intérieur l'avait même conjuré de se faire vacciner.

Cette annonce intervient quelques jours avant la reprise de la Bundesliga, prévue le 7 janvier prochain en Allemagne. La virulence de l'épidémie a poussé le nouveau gouvernement allemand, mené par le social-démocrate Olaf Scholz, à imposer le huis clos pour les matchs de championnat.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Manuel Neuer

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.