Lille et Lyon battus en Ligue des Champions : rien n'est perdu, mais...

Les clubs français vont devoir se reprendre pour se qualifier en 8e de finale.

Le but du milanais Walter Samuel, pour l\'Inter face à Lille en Ligue des champions, le 2 novembre 2011.
Le but du milanais Walter Samuel, pour l'Inter face à Lille en Ligue des champions, le 2 novembre 2011. (Alessandro Garofalo / REUTERS)

Deux matchs, deux défaites, à Milan face à l'Inter pour Lille (1-2), face au Real Madrid pour Lyon (0-2). C'est net et sans bavure, et c'est inquiétant.

Mercredi soir, les deux clubs français engagés en Ligue des Champions ont montré:
- leurs limites: les Lillois ont perdu contre des Intéristes calamiteux en championnat, ça veut dire qu'ils étaient prenables
- leur timidité: malgré une composition très offensive, les hommes de Rudi Garcia n'ont pas réussi à inquiéter la 17e défense du championnat italien. Enfin si, sur la fin, par De Melo à la 83e minute, quand il était trop tard.
- leur régression. Il y a 5 ans, Lyon corrigeait le Real Madrid. Il y a 3 ans, il l'accrochait encore. Cette année, il n'a pu que sombrer. Certes, la défaite lyonnaise (0-2) est un peu moins sévère que celle subie au stade Santiago Bernabeu (0-4), mais elle témoigne de la différence de classe entre les deux équipes. Le Real est un prétendant à la victoire finale, Lyon une équipe qui sera heureuse d'accéder en 8e.
- leur maladresse: Lille a eu 13 corners mais a eu les plus grandes difficultés à les convertir en occasions.
- leur défense prenable. Lovren (Lyon) a été à la ramasse jusqu'à sa sortie sur blessure, qui, curieusement, a stabilité un peu l'axe de la défense lyonnaise. Côté Lillois, Rozenhal et Béria ont été pris de vitesse par des attaquants intéristes pourtant pas en confiance.

Cristiano Ronaldo (en blanc) transforme le penalty face à Hugo Lloris (en orange). Le match de poule de la Ligue des Champions se termine par un 2-0 pour le Real face à Lyon, le 2 novembre 2011.
Cristiano Ronaldo (en blanc) transforme le penalty face à Hugo Lloris (en orange). Le match de poule de la Ligue des Champions se termine par un 2-0 pour le Real face à Lyon, le 2 novembre 2011. (Jean-Philippe Ksiazek / AFP)

Heureusement, il reste un espoir!

Un gros pour Lyon, qui peut raisonnablement envisager de battre l'Ajax à domicile et le faiblard Dinamo Zagreb en Croatie. Avec 6 points de plus, les Lyonnais s'assureraient la deuxième place du groupe, derrière l'intouchable Real, déjà qualifié pour le second tour mercredi soir.

Un petit pour Lille, qui doit plus regretter les matchs nuls bêtement concédés contre Trabzon et le CSKA Moscou que les deux défaites face à l'Inter. Avec 2 malheureux points en 4 matchs, les Lillois sont derniers de leur poule, et gagner leurs deux prochains matchs en espérant que les autres résultats leurs soient favorables (avec un pataquès final où Lille, le CSKA et Trabzonspor finissant à 8 points, et après ça se joue sur la différence de buts)...

Heureusement qu'il reste l'OM, qui n'a plus besoin que d'une victoire en deux matchs pour se qualifier!