Lille – Ajax : pourquoi le rapport de force entre les deux équipes a bien changé

Ce jeudi, le LOSC affronte l’Ajax Amsterdam pour les seizièmes de finale aller de la Ligue Europa. Une rencontre assez équilibrée sur le papier entre le club français, flamboyant en ce début de saison, et l'équipe néerlandaise en reconstruction après le départ de certains joueurs qui avaient participé à l'épopée de la saison 2018-2019.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 6 min.
Lille enchaîne sa sixième victoire consécutive dimanche 7 février 2021, à Nantes. (SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP)

• Un effectif moins pléthorique pour les Ajacides 

Souvenez-vous quand l’Ajax Amsterdam émerveillait l’Europe, avec sa jeunesse triomphante et son jeu léché. Lors de la saison 2018-2019, le Real Madrid et la Juventus n’avaient pas résisté aux assauts des hommes d’Erik ten Hag et s’étaient fait éliminer de manière claire, en Ligue des Champions. "Quand on tombe sur plus fort que nous, il faut l'accepter. On a essayé de jouer avec nos forces, mais face à une telle équipe, c'est très difficile", avait expliqué Blaise Matuidi au micro de RMC Sport, après la rencontre. Tout de suite, l'Europe entière avait entonné un dithyrambe, en l'honneur du club néerlandais. Dans un football aseptisé, quoi de mieux que de voir des jeunes joueurs bousculer l’ordre établi en jouant un très beau football ? En plus, les coéquipiers de Matthijs de Ligt avaient eu des résultats : ils avaient remporté le doublé championnat/Coupe des Pays-Bas, une performance qui n'avait plus été réalisée depuis 2002.

Oui mais voilà, ces exhibitions successives ont coûté cher aux Néerlandais. Lors du mercato d’été, tous les mastodontes européens ont fait les yeux doux aux jeunes perles du club aux quatre Ligues des champions. Et la sentence est tombée immédiatement. Matthijs de Ligt a signé à la Juventus et Frenkie de Jong a rejoint le FC Barcelone. L'été suivant, c’était au tour d’Hakim Ziyech et de Donny van de Beek de quitter le navire, pour aller respectivement à Chelsea et à Manchester United. L’Ajax a perdu ses héros, mais ne s'est pas laissé abattre pour autant. Le club de la capitale hollandaise s’est à nouveau tourné vers son inimitable centre de formation. Des pépites comme Ryan Gravenberch (18 ans) ou Jurgen Ekkelenkamp (20 ans) font désormais partie intégrante de l’équipe première. Les dirigeants sont allés chercher des jeunes joueurs comme Mohammed Kudus ou Antony, pour renforcer leur effectif.

Si aujourd’hui l’Ajax est loin des demi-finales de la Ligue des champions, le club est toujours compétitif pour espérer gagner le championnat néerlandais face à des équipes comme l’AZ Alkmaar ou le PSV Eindhoven.  

• La bourde Haller et l'affaire de dopage d’Onana 

C’est un gros coup dur pour les Ajacides. Arrivé en provenance de West Ham contre 22,5 millions d’euros, Sébastien Haller est venu pour renforcer le secteur offensif de l’Ajax. Sauf que le club néerlandais s’est tiré une balle dans le pied tout seul : il a oublié d’inscrire sa nouvelle recrue sur la liste des joueurs qui participent à la Ligue Europa. Une étourderie qui va avoir des conséquences, puisque l’UEFA refuse de rajouter l’attaquant, à cause de ce retard. L'Ajax va devoir se passer du joueur le plus cher de son histoire en Europe, en raison d'une bourde. Et comme une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule, le club hollandais va aussi devoir se priver de son gardien titulaire, André Onana. Le Camerounais est suspendu un an par la FIFA de toutes activités liées au football pour une affaire de dopage. Le club néerlandais a décidé de faire appel de cette décision, devant le TAS, mais rien n’indique que le joueur pourra jouer contre le LOSC.

• Lille, une équipe caméléon dans le jeu

Actuellement à la lutte avec le PSG et l’Olympique Lyonnais pour remporter le championnat, les Dogues ont un projet de jeu très clair. En effet, cette équipe a la particularité de bien savoir s’adapter à son adversaire : elle est capable de tenir le ballon face à des blocs bas, mais sait aussi attaquer en transition, face à des clubs qui ont la possession de balle.

Le LOSC se démarque aussi grâce à sa solidité défensive. L’équipe de Christophe Galtier a la deuxième meilleure défense du championnat, derrière le Paris Saint-Germain, avec 15 buts encaissés en 24 rencontres. Offensivement, cette équipe n’est pas en reste non plus. Elle a la quatrième meilleure attaque du championnat et peut compter sur un Jonathan Bamba en feu depuis le début de la saison, puisque ce dernier est le meilleur passeur décisif de la Ligue 1, avec huit offrandes. 

Grâce à ces aspects et à un effectif très complet, les Lillois peuvent être des candidats crédibles au titre, en France. Même si, pour l’instant, Christophe Galtier ne se met pas la pression comme il l’explique régulièrement en conférence de presse : "Nous ne sommes pas favoris. Quatre équipes peuvent se battre pour les places européennes actuellement, et d’autres peuvent aussi revenir après avoir rattrapé les matches en retard." Face à l’Ajax, les Dogues vont devoir faire deux matches parfaits tactiquement pour espérer passer. 

• Des recrues pleinement intégrées

Malgré la crise sanitaire due à la Covid-19, les dirigeants du LOSC ont vu les choses en grand lors du dernier mercato estival. Ainsi, le club des Hauts-de-France a recruté Sven Botman, Burak Yilmaz ou encore, Jonathan David. Et ces trois joueurs ont réussi à se démarquer dès leur première saison. Arrivé en provenance de l’Ajax Amsterdam cet été, Sven Botman est tout de suite devenu indispensable au collectif lillois. Titulaire en défense centrale aux côtés de José Fonte, le Néerlandais a émerveillé Christophe Galtier. "On savait que c’était un homme de duels, bon dans les airs et au sol, mais aussi bon relanceur. Je ne suis pas surpris de le voir à ce niveau-là", s’est enthousiasmé l’entraîneur lillois en conférence de presse.

L’autre belle trouvaille de Luis Campos se nomme Burak Yilmaz. A 35 ans, le Turc a l'air de vivre une seconde jeunesse avec le LOSC et a fait un mois de décembre canon. Élu joueur du mois, l’ancien joueur de Besiktas avait marqué trois buts et délivré une passe décisive en six rencontres. Pour Jonathan David, l'adaptation a été plus compliquée au début. Arrivé en provenance de la Gantoise pour remplacer Victor Oshimen parti à Naples, le Canadien avait une grande pression sur les épaules et connaissait un début de saison assez poussif. Mais depuis quelques matches, le joueur le plus cher de l'histoire de Lille a montré pourquoi il valait 27 millions d’euros.

En sept rencontres de Ligue 1 en 2021, l'attaquant des Dogues a inscrit cinq buts et permis à son club de jouer les premier rôles en championnat. Si ces recrues s’intègrent facilement au niveau national, elles devront prouver qu’elles ont le niveau européen face à l’Ajax Amsterdam dès jeudi.

• Des parcours différents cette saison en Europe 

Les deux équipes ont connu des parcours très distincts en Europe. De son côté, Lille a fini deuxième de son groupe derrière l’AC Milan, avec 11 points en six rencontres de Ligue Europa. Les coéquipiers de Renato Sanches ont émerveillé le continent, lors de la troisième journée de la phase de poules. En effet, ils sont allés gagner à San Siro, contre les Rossoneri, alors invaincus en ce début de la saison, sur le score de 3-0. Une performance qui avait ému Christophe Galtier, comme il l'avait expliqué en conférence de presse : "Je suis fier d'eux. Ils ont réussi une grosse performance. Sur un plan personnel, j'ai connu des grosses victoires avec Saint-Etienne en Coupe d'Europe. Mais battre Milan qui n'avait plus perdu depuis vingt-quatre matches, c'est sans doute mon plus bel exploit". Dans cette compétition, le LOSC ne s'est incliné qu'une seule fois, contre le Celtic.

De son côté, l’Ajax a commencé son chemin européen en Ligue des Champions. Tombés dans le groupe de Liverpool et de l’Atalanta Bergame, les hommes d’Erik ten Hag n’ont pas réussi à se qualifier pour les huitièmes de finale et ont fini troisième avec sept points en six journées. Cette place leur a permis de basculer en Ligue Europa. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue Europa

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.