Ligue Europa : Lille décomplexé, Arsenal réactif... ce qu'il faut retenir de la 3e journée

Les matches aller de la phase de groupes de la Ligue Europa 2020/21 ont rendu leur verdict ce jeudi soir. Tout va bien pour Lille, euphorique grâce à un exploit chez l'AC Milan, et un peu moins pour Nice, dominé par le Slavia Prague. Equipes en forme, match du soir, on vous résume ce qu'il fallait retenir de la 3e journée.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Nicolas Pépé a passé une bonne soirée, comme son ancien club. (GLYN KIRK / AFP)

• Lille et Nice : deux salles, deux ambiances

Après le brouillard des déroutes en Ligue des champions cette semaine, le football français a montré deux visages ce jeudi. Le premier n'annonçait rien de bon. En effet, l'OGC Nice a passé une sale soirée contre le Slavia Prague (2-3). Parfois intéressants, notamment en début de première période et surtout quand Amine Gouiri touche le ballon, les Aiglons ont été plombés par leur fébrilité défensive contre un adversaire loin d'être effrayant.

Mais soudain la lumière est apparue, et il faudra remercier Lille de l'avoir allumée. Outsiders chez un AC Milan invaincu depuis 24 matches, les Dogues ont regardé Zlatan Ibrahimovic et ses coéquipiers droit dans les yeux. D'abord sérieux et réalistes, ils sont restés concentrés et jamais rassasiés pour infliger au cador italien sa défaite la plus lourde à San Siro en Coupe d'Europe (3-0). Renato Sanches et Yusuf Yazici ont brillé de mille feux, le Turc signant son 2e triplé dans cette Ligue Europa. C'est tout sauf un hasard si le LOSC est leader du groupe H.

• Arsenal et Leicester poursuivent leur sans faute

A l'heure de clore les matches aller de la phase de groupes, quatre équipes affichent un total de 9 points et donc 100% de victoires. En Angleterre, ils sont deux à pouvoir s'en vanter et chacun des deux a vécu une soirée légèrement différente. Si Leicester a aisément disposé du Sporting Braga (4-0), Arsenal a dû batailler après avoir concédé l'ouverture du score contre Molde. Grâce à deux CSC adverses, à Nicolas Pépé et Joe Willock, les Gunners se sont finalement imposés 4-1. 

Hoffenheim affiche également une ligne de stats immaculée après sa balade contre le Slovan Liberec (5-0), avec des doublés de Munas Dabbur et Sargis Adamyan. Et c'est avec un peu de retard, car le coup d'envoi de son match contre le Macabbi Tel Aviv a été différé à cause de fortes intempéries, que Villarreal a rejoint le cercle fermé, grâce à un succès net et sans bavure 4-0. Ces quatre clubs sont en parfaite position en vue d'une qualification pour la phase finale de la compétition.

• La folle remontée de Benfica contre les Rangers

Les scenarii de certains matches défient toute logique, celui entre Benfica et les Glasgow Rangers en fait totalement partie. Carton rouge, CSC, but à la dernière minute : il y a absolument eu tous les ingrédients pour se lever de son canapé. Après avoir mené 1-0 dès la 2e minute grâce à un but contre son camp de Connor Goldson, les Portugais ont vu leur défenseur Nicolas Otamendi récolter un carton rouge dès la 19e minute. Quatre minutes plus tard, les Ecossais ont égalisé grâce à un CSC de Diogo Gonçalves (23e). 

La suite de la rencontre devait être un long supplice pour Benfica. Cela a été le cas jusqu'à la 77e minute. Alors menés 3-1 par les Rangers, les Lisboètes ont été ramenés dans le match par Rafa Silva malgré l'infériorité numérique. Mais, au bout de l'effort, à la 92e minute, la pépite Darwin Nuñez a arraché le match nul (3-3) pour que les siens restent leaders du groupe D (ex-aequo avec les Rangers).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue Europa

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.