Football : prison pour un supporter auteur de violences avec son bébé dans les bras lors du match Everton-Lyon

Lors d'une bagarre générale, Michael Fitzpatrick avait été filmé,son bébé dans un bras, tentant de frapper le gardien lyonnais Anthony Lopes de l'autre.

Une bagarre générale a éclaté lors du match de Ligue Europa entre Everton et Lyon, le 19 octobre 2017.
Une bagarre générale a éclaté lors du match de Ligue Europa entre Everton et Lyon, le 19 octobre 2017. (ANDREW YATES / REUTERS)

La justice britannique a fait preuve de fermeté. Un supporter de l'équipe de foot d'Everton (Royaume-Uni) a été condamné, vendredi 1er juin, à huit semaines de prison pour des violences commises alors qu'il tenait son enfant dans les bras, lors d'un match de Ligue Europa contre l'Olympique lyonnais en octobre. Une bagarre générale entre joueurs des deux camps avait éclaté après un choc entre Ashley Williams et Anthony Lopes, le gardien lyonnais.

Michael Fitzpatrick avait été filmé, son bébé dans un bras, tentant de frapper Anthony Lopes de l'autre, après un incident au cours du match qui avait vu les joueurs commencer à s'affronter au bord du terrain. Le père de famille de 30 ans avait plaidé coupable lors de son procès le 23 mai et s'était dit "honteux" de son comportement, inquiet de voir la garde de ses enfants confiée exclusivement à son ex-compagne.

Sa peine est assortie d'une interdiction d'assister à un match de football pendant six ans, la justice considérant le fait de commettre des violences tout en portant un enfant comme un facteur aggravant. Le club d'Everton, situé dans la ville de Liverpool, l'a quant à lui banni à vie de son stade. Deux autres supporters ont fait l'objet de poursuites pour violences dans le cadre de cet incident.