Cet article date de plus d'un an.

Ligue des nations : l'Espagne écrase l'Allemagne et rejoint la France au Final four

L'Espagne n'a pas fait dans le détail contre l'Allemagne, à Séville (6-0), et se qualifie pour le Final four de la Ligue des nations en octobre 2021 avec la France. Le joueur de Manchester City Ferran Torres a inscrit un triplé pour son équipe. Pour sa part, l'Allemagne a subi sa plus large défaite depuis 1931.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Ferran Torres a inscrit un triplé pour les Espagnols. (JOAQUIN CORCHERO / SPAIN DPPI)

C'était un choc au sommet pour cette dernière journée du groupe 4 de Ligue des nations entre l'Espagne et l'Allemagne. En déplacement à Séville, les Allemands avaient seulement besoin d'un match nul pour se qualifier au Final four en octobre 2021. Mais les joueurs de Joachim Löw se sont liquéfiés face à une équipe d'Espagne des grands jours (6-0). Au stade olympique de Séville, les Espagnols ont surdominé les débats dans tous les secteurs du jeu : 67% de possession de balle, 22 tirs à trois, aucun tir cadré pour l'adversaire et surtout six buts à zéro.

La Roja est sorti de son état apathique de ces dernières semaines (une seule victoire sur les cinq derniers matches, 1-0 contre la Suisse le 10 octobre) pour infliger à l'Allemagne son premier revers depuis plus d'un an (6 septembre 2019 contre les Pays-Bas 4-2, en qualifications pour l'Euro). Deux têtes sur corners d'Alvaro Morata (17e) et de Rodri (37e), un magnifique triplé du jeune ailier (20 ans) de Manchester City Ferran Torres (33e, 55e, 72e) et une dernière réalisation de Mikel Oyarzabal (89e) ont permis à l'équipe de Luis Enrique, largement rajeunie depuis l'an dernier, d'infliger à l'Allemagne l'une des revers les plus retentissants de son histoire.

Agressive, entreprenante, la plus belle équipe d'Espagne depuis des années a mis les soucis défensifs de la Mannschaft sous les projecteurs : dans l'axe ou sur les côtés, le rideau Matthias Ginter - Niklas Süle (remplacé par Jonathan Tah à la pause) - Robin Koch - Philipp Max a offert des boulevards au quatuor d'attaquants espagnols Morata, Torres, Koke et Dani Olmo. Avec cette victoire, l'Espagne est la deuxième équipe à composter son ticket pour la phase finale de la Ligue des nations avant le dénouement des deux derniers groupes, ce mercredi soir.

Une défaite historique

Pour l'Allemagne, c'est une défaite historique à bien des égards. Il faut en effet remonter à un match amical contre l'Autriche en 1931 (6-0) pour trouver trace d'une défaite de l'Allemagne par un tel écart. Le gardien, Manuel Neuer, n'avait pour sa part jamais encaissé six buts dans sa carrière professionnelle. "C'est très décevant pour nous tous, je ne pense pas que les autres m'ont laissé seul, je suis une partie de l'équipe, nous avons raté ce match tous ensemble", regrettait le capitaine allemand au micro de la chaîne de télévision ARD.

Avec AFP

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des nations

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.