Ligue des nations : en l'absence de Didier Deschamps, endeuillé, Guy Stéphan va assurer l'intérim pour le match contre le Danemark

Guy Stéphan s'est présenté en conférence de presse jeudi, à la veille du match contre le Danemark. C'est lui qui assurera l'intérim en l'absence de Didier Deschamps, endeuillé après le décès de son père.

Article rédigé par
Au stade de France - Denis Menetrier - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Guy Stéphan en conférence de presse à la veille du match France-Danemark, le 2 juin (FRANCK FIFE / AFP)

Sur l'estrade de l'auditorium du stade de France, c'est une silhouette et un visage peu habitués à la lumière des projecteurs qui s'installent. Quelques minutes après le passage d'Hugo Lloris en conférence de presse, jeudi 2 juin, à la veille du match de l'équipe de France face au Danemark, Guy Stéphan se prépare à répondre aux questions des journalistes.

L'adjoint de Didier Deschamps sera en charge de l'équipe de France pour ce premier match du rassemblement de juin, en l'absence du sélectionneur. Depuis mardi, ce dernier est endeuillé par le décès de son père et s'est rendu auprès de sa famille dans le Pays basque. Pour la première fois depuis dix ans, les Bleus ne seront pas dirigés par "DD".

"J’ai Didier régulièrement au téléphone depuis mardi, il est évidemment touché par le deuil qui le frappe. Mais il est costaud, il est solide. Il ne sera pas là demain mais il reviendra prochainement. Il faut respecter son deuil, il est dans sa famille, qui a également besoin de lui", a détaillé l'adjoint du sélectionneur en conférence de presse.

Une "rotation" va être installée sur les quatre matchs

Sur le papier, l'absence de Deschamps ne changera pas grand-chose, a affirmé Guy Stéphan : "On a préparé le match avant et au début du rassemblement avec Didier. (...) On cherche à assurer la continuité jusqu'à son retour." Même son de cloche du côté du capitaine, Hugo Lloris : "Il nous manque notre leader principal et demain, son absence sera assez particulière. (...) Mais même si on aura une pensée pour le sélectionneur et sa famille, on sera concentré sur notre adversaire du jour."

Cet adversaire sera le Danemark, demi-finaliste du dernier Euro, que les Bleus affronteront deux fois en Ligue des nations, avant un nouveau match à la Coupe du monde. Une sélection que Stéphan a jugé "sous-côtée". L'adjoint de Deschamps n'a pas donné de précision sur l'identité du onze qui débutera la rencontre demain, mais a assuré qu'une "rotation" aurait lieu sur les quatre matchs que vont disputer les Bleus en dix jours, "dans tous les secteurs de jeu".

Kylian Mbappé et Karim Benzema lors de l'entraînement des Bleus au stade de France, le 2 juin.  (FRANCK FIFE / AFP)

Stéphan a ensuite dirigé une séance d'entraînement sur la pelouse du stade de France. Lors des quinze minutes ouvertes aux médias, les 24 Bleus étaient présents, dont Karim Benzema. L'attaquant du Real Madrid, vainqueur de la Ligue des champions samedi dernier dans ce même stade de France, sera bon pour le service demain soir. Mais Guy Stéphan a entretenu le doute sur une potentielle titularisation du numéro 19 des Bleus.

Benzema n'a effectué que deux sessions d'entraînement, donc celle à huis clos ce jeudi. Lors de l'opposition sur la pelouse du stade de France, il était associé en pointe à Kylian Mbappé et Antoine Griezmann. Au milieu, en l'absence de Paul Pogba, c'est Tchouaméni qui devrait occuper le poste aux côtés de N'Golo Kanté.

La compo probable face au Danemark : Lloris - Koundé, Varane, Lucas Hernandez - Coman, Kanté, Tchouaméni, Theo Hernandez - Griezmann, Benzema, Mbappé

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des nations

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.