Cet article date de plus de deux ans.

Youth League : des supporteurs du Bayern violemment agressés en Grèce

Le Bayern Munich s'est rendu mardi à Athènes pour affronter l'Olympiacos. Si le match s'est bien déroulé sur le terrain, les supporters allemands ont été violemment agressés lors du match de Youth League entre les équipes jeunes des deux équipes.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Le déplacement du Bayern en Grèce risque de laisser des traces chez les supporters du Bayern. Trois d'entre eux ont été agressés violemment en marge du match de Ligue des champions contre l'Olympiacos, remporté 3-2 par les Bavarois. Les faits se sont déroulés au centre d'entraînement du club grec lors de la rencontre de Youth League, la coupe d'Europe des moins de 19 ans, entre les deux clubs, quelques heures avant le match principal.

Trois supporters hospitalisés

Alors que le Bayern menait 4-0 contre les jeunes Grecs, 80 hooligans cagoulés ont fait irruption dans le stade pour attaquer le bloc réservé aux supporters allemands. Le Bayern a indiqué que trois supporters avaient dû être hospitalisés, avant de pouvoir rentrer en Allemagne. Après 25 minutes d'interruption, le match a été autorisé à reprendre. Les joueurs ont préféré disputer un "toro" -exercice de passes servant à l'échauffement- que de continuer la rencontre. "Ces incidents nous ont choqué, ont réagi Martin Demichelis et Danny Schwarz, les entraîneurs du Bayern U19, nos remerciements vont aux joueurs, à l'entraîneur et aux responsables de l'Olympiacos, qui se sont occupés de nous après ces événements". L'agression a été condamnée par l'Olympiacos sur le site du club. 

Une bagarre évitée en Belgique

Le club bavarois indique également qu'une plainte à été transmise à la commission de contrôle et de discipline de l'UEFA, qui va ouvrir une enquête. Selon le média allemand SID, une éventuelle sanction ne s'appliquerait qu'à l'équipe U19 de l'Olympiacos et pas à l'équipe première. Des incidents similaires ont été évités du côté de la Belgique, avant la rencontre Bruges-PSG. La police de Courtrai a en effet arrêté 31 supporters belges, venus en découdre pour "un fight" avec des Parisiens à Aalbeke. "Mais il n'y avait pas de supporters du PSG sur place, et il n'y a donc pas eu de bagarre grâce à notre vigilance" a indiqué la police locale à RMC

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.