Cet article date de plus de deux ans.

Tuchel : "Super difficile que Cavani joue" contre Manchester

Touché à la cuisse lors de la victoire du PSG samedi contre Bordeaux, l'état de santé d'Edinson Cavani est plus qu'inquiétant à deux jours du huitième de finale aller de la Ligue des Champions contre Manchester United. Ca va être super difficile pour qu'il puisse jouer" à Manchester United, a déclaré dimanche matin Thomas Tuchel dans Téléfoot.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (FRANCK FIFE / AFP)

"Il y a encore des examens, mais ça va être super difficile pour qu'il puisse jouer" à Manchester United dans deux jours, a reconnu dimanche matin l'entraîneur du Paris Saint-Germain Thomas Tuchel sur TF1 à propos du buteur Edinson Cavani, sorti blessé contre Bordeaux la veille en championnat.

"Il y a un très petit espoir..."

"Il n'y a pas de bonnes nouvelles pour Edi ce matin. Il y a encore des examens aujourd'hui à notre centre d'entraînement. Le club s'exprimera un peu plus tard, mais à mon avis les nouvelles ne vont pas être très bonnes", a prévenu l'entraîneur allemand dans l'émission Téléfoot.

"Il y a un très petit espoir... On a toujours espoir mais les premiers examens ne sont pas bons", a-t-il indiqué. En revanche, Thomas Tuchel s'est montré optimiste pour le milieu Marco Verratti qui a retrouvé les terrains contre Bordeaux après une entorse à la cheville gauche. "Verratti, il peut jouer et il va jouer".

Le PSG se déplace mardi à Manchester United en 8e de finale aller de la Ligue des champions, sans son joueur vedette Neymar, blessé jusqu'à début avril, et probablement sans son buteur Cavani, touché à la jambe droite samedi soir en marquant un penalty très puissant contre Bordeaux.

"Je suis inquiet parce qu'on manque de joueurs clés, a expliqué Tuchel. Pour les matchs décisifs en Ligue des champions, c'est absolument nécessaire de jouer avec des joueurs clés avec beaucoup d'expérience".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.