Sporting-Manchester City : les Anglais écrasent l'équipe portugaise en Ligue des champions grâce à un grand Bernardo Silva

L'ancien Monégasque formé au Benfica Lisbonne a inscrit un doublé, mardi, face au champion portugais.

Article rédigé par
Maël Russeau - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Bernardo Silva lors du huitième de finale aller de Ligue des champions face au Sporting Portugal, le 15 février 2022 à Lisbonne. (NURPHOTO via AFP)

Bernardo Silva (27 ans) a réussi son retour à Lisbonne. Le natif de la capitale portugaise a inscrit deux buts et délivré une passe décisive lors du huitième de finale aller de la Ligue des champions, mardi 15 février, contre le Sporting Portugal (5-0). Il aurait même pu inscrire un triplé s'il n'avait pas été signalé, à raison, en position de hors-jeu en début de seconde période. "C'était une soirée spéciale pour moi", a réagi le milieu de terrain portugais au micro de BeIN Sports. "Je suis venu pour rejouer dans ma ville, on a gagné 5-0 et j'ai marqué deux buts", a-t-il complété le sourire aux lèvres.

Une performance qui a permis à Manchester City de s'imposer largement face au champion du Portugal. Dès l'entame, Riyad Mahrez a douché tout espoir lisboète avec une ouverture du score précoce à la suite d'un coup de billard dans la surface (1-0, 7e). C'est ensuite Bernardo Silva qui a fait trembler les filets sur une frappe en demi-volée, qui termine sa course en barre rentrante (2-0, 17e). Phil Foden et Bernardo Silva de nouveau viendront alourdir le score avant de rentrer aux vestiaires. 

City qualifié à moins d'un exploit inédit

Dominateurs et face à une défense maladroite, les joueurs de Pep Guardiola ont continué à mettre la pression sur leur adversaire, trouvant facilement des espaces dans le dos des défenseurs. Après le but refusé pour hors-jeu à Bernardo Silva, c'est Raheem Sterling qui est venu parfaire la soirée mancunienne d'une superbe frappe en pleine lucarne (5-0, 58e). "On était venu ici pour gagner, on a fait un match très sérieux, on a été clinique et on a su marquer quand il le fallait", a commenté Riyad Marhez.

Dépassés, les joueurs de Ruben Amorim sont quasiment déjà éliminés à moins d'un gigantesque exploit. En phase finale de la Ligue des champions pour la première fois depuis 2009, le Sporting s'incline sur le même score que lors de son dernier huitième aller, disputé face au Bayern Munich.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.