Lyon vainqueur de la Ligue des champions féminine : "On peut les appeler 'Les Légendaires'", se réjouit Roxana Maracineanu

L'Olympique lyonnais a remporté dimanche son cinquième titre d'affilée face à Wolfsburg (3-1). "Elles entrent dans la légende du football", a réagi sur franceinfo la ministre déléguée aux Sports.

Les joueuses de l\'Olympique lyonnais célèbrent leur victoire, en finale de la Ligue des champions, face à Wolfsburg, à Saint-Sébastien (Espagne).
Les joueuses de l'Olympique lyonnais célèbrent leur victoire, en finale de la Ligue des champions, face à Wolfsburg, à Saint-Sébastien (Espagne). (VILLAR LOPEZ / POOL)

"On peut les appeler 'Les Légendaires', elles entrent dans la légende du football" s’est réjoui sur franceinfo la ministre déléguée aux Sports, Roxana Maracineanu, après la victoire de l’Olympique Lyonnais, dimanche 30 août, en finale de la Ligue des champions féminine.

En battant les Allemandes de Wolfsburg (3-1) à San Sebastian, les Lyonnaises ont remporté leur cinquième Ligue des champions consécutive, égalant le Real Madrid, qui avait réalisé la même performance chez les hommes entre 1956 et 1960.

"Le football, ce n'est pas que du football masculin"

"On est très heureux pour les filles, pour l’entraîneur Jean-Luc Vasseur, et pour le président Jean-Michel Aulas", réagit Roxana Maracineanu. "C’est une très bonne nouvelle. Le football, ce n’est pas que du football masculin", a rappelé la ministre des Sports, souhaitant que le championnat quoi doit reprendre le 11 septembre, "démarre avec cette belle motivation que l’équipe de Lyon a su générer dans a Ligue des champions."

Depuis la Coupe du monde féminine, en France, en 2019, "on accueille plus de jeunes filles dans les clubs, s’est réjoui Roxana Maracineanu. Mais il faut aussi qu’en haut, cela se structure mieux".

Au sein de la Fédération française de football, les filles doivent être plus professionnelles, plus reconnues, on doit plus les considérer.Roxana Maracineanuà franceinfo

Elle a appelé les clubs à "se structurer, que la Fédération leur donne les moyens de se structurer en toute autonomie. Qu’ils puissent avoir les moyens de se développer, avec un statut et plus de visibilité".

Citant comme "clubs très engagés" Montpellier, Lyon et le PSG, elle a appelé les clubs à accorder "plus de moyens à cette section féminine, à faire des centres de formation féminins."