Lille-Salzbourg : en difficulté en championnat, les Lillois respirent en Ligue des champions

Le Losc, douzième en Ligue 1, s’est imposé à domicile face au Red Bull Salzbourg (1-0) et prend la tête de son groupe en Ligue des champions.

Article rédigé par
De notre envoyée spéciale à Lille - Hortense Leblanc
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Les Lillois ont remporté un deuxième match consécutif en Ligue des champions. (MATTHIEU MIRVILLE / DPPI via AFP)

Depuis le début de la saison, les Lillois soufflent le chaud et le froid. À la peine en Ligue 1, avec seulement quatre victoires en 14 journées, les voici désormais premiers de leur groupe de Ligue des champions et assurés de se qualifier au moins pour la Ligue Europa, après leur victoire face à Salzbourg, mardi 23 novembre. 

Tenus en échec par Saint-Etienne, défaits à Clermont, mais victorieux face à Marseille et Séville, le Losc oscille entre le très bon et le vraiment mauvais cette saison. Incapables d'enchaîner plusieurs victoires consécutives en Ligue 1, ils ont la fâcheuse tendance à encaisser des buts en fin de rencontre. Les Dogues ont même perdu huit points dans les quinze dernières minutes depuis le début du championnat.

Face à cette situation, la principale section de supporters lillois a rencontré le coach, Jocelyn Gourvennec et certains joueurs, et a publié un communiqué avant la rencontre face à Salzbourg : "À ce jour, les prestations de notre club en championnat sont préoccupantes, tant par les résultats sportifs qui frustrent chacun d'entre nous un petit peu plus chaque week-end, que par l'état d'esprit collectif et individuel affiché par une grande partie de l'effectif", s'inquiétait la section de supporters.

Soirée de records à Pierre-Mauroy

Au contraire, en Ligue des champions, les Dogues montrent un bien meilleur visage et ont remporté une deuxième victoire consécutive après celle à Séville le 2 novembre dernier, une première dans l'histoire du club. "C'est une équipe étonnante cette saison, capable du pire comme du meilleur. Certains joueurs pensaient rejoindre des grands clubs au mercato et ne donnent pas ce qu'il faut en Ligue 1 mais veulent montrer une bonne image en coupe d'Europe. Ils se transcendent en C1", observe Jorge, croisé sur le parvis avant la rencontre face à Salzbourg et abonné depuis des dizaines d'années. 

Pourtant, selon Jonathan David, les Lillois ne choisissent pas leurs matchs : "On donne le même effort en championnat et en Ligue des champions parce que chaque résultat est important. En championnat, on n'est pas là où on veut être donc on travaille à l'entraînement pour mieux terminer les matchs", affirme l'attaquant canadien, encore buteur mardi soir.

Son entraîneur, Jocelyn Gourvennec, note lui aussi un manque de constance, et aimerait inverser la tendance : "Quand je vois le stade comme il est ce soir, c'est une grande satisfaction, c'est la première victoire du Losc en Ligue des champions au stade Pierre-Mauroy et ce n'est pas rien. On voudrait que ce soit plus souvent comme ça, en championnat, mais c'est lié aussi à la frustration par rapport aux points lâchés. On aimerait offrir un maximum de victoires au public. On doit être capables de le faire plus souvent."

Les Lillois n'auront besoin que d'un match nul à Wolfsburg, le 8 décembre, pour se qualifier en huitièmes de finale. En cas de défaite cependant, les places qualificatives se joueront à la différence de buts. Les Dogues doivent désormais capitaliser sur leurs victoires en Ligue des champions pour enfin se lancer en championnat. Ils recevront Nantes, samedi à 17 heures, pour confirmer leur bonne forme européenne. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.