Ligue des champions : "Très important pour changer la mentalité", savoure Al-Khelaïfi, président du PSG

Qualifié pour les demi-finales de la Ligue des champions au terme d'un scénario renversant, le Paris Saint-Germain peut savourer. Son président, Nasser Al-Khelaïfi, s'est exprimé auprès de l'AFP à l'issue de cette qualification historique pour les demi-finales de la Ligue des champions. La première de l'ère QSI, alors que l'objectif du club est de remporter la coupe aux grandes oreilles.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

Alors que le Paris Saint-Germain va disputer sa première demi-finale de Ligue des champions depuis 1995, la première de l'ère QSI, Nasser Al-Khelaïfi s'est exprimé à l'issue de la qualification renversante contre l'Atalanta Bergame ce mercredi soir : "Honnêtement, on a besoin de ça pour changer la mentalité. Quelque chose nous bloque un peu mais aujourd'hui, je vous promets que les joueurs veulent tous donner 200% de plus". Une référence aux désillusions récentes du PSG en Coupe d'Europe, cruellement éliminé par le FC Barcelone en 2017 et par Manchester United la saison dernière. Un scénario cauchemardesque que le PSG aurait pu revivre contre l'Atalanta sans les deux buts en toute fin de match.

"Notre objectif est très lointain"

"C'est une journée très spéciale pour nous, c'est l'anniversaire des 50 ans et on gagne comme ça, c'est magnifique", a ajouté Al-Khelaïfi alors que le PSG fête ce mercredi les cinquante ans de la fondation du club le 12 août 1970. Heureux de la qualification, le président du club de la capitale a tenu à préciser que ses joueurs étaient déjà concentrés sur le dernier carré de la compétition : "On va célébrer ce soir mais dès demain on va penser aux demi-finales. Notre objectif est très lointain, on va penser aux demi-finales, on ne pense pas à la finale."

Tout proche d'une nouvelle élimination, Al-Khelaïfi juge que cette victoire dans les toutes dernières secondes permettra au PSG de franchir un cap et de ne plus être perçu comme maudit en Coupe d'Europe : "C'est très important pour nous de changer la mentalité des joueurs, de l'équipe, mais aussi des médias. Tout le monde doute du PSG, aujourd'hui on a prouvé qu'on pouvait aller plus loin, on a fait un magnifique scénario. En trois ou quatre minutes, on a tout changé. On a besoin de cette mentalité, cette victoire pour aller le plus loin possible". Un état d'esprit qui pourrait animer les joueurs parisiens, qui affronteront en demi-finales le vainqueur du quart entre l'Atlético de Madrid et le RB Leipzig.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.