Cet article date de plus de deux ans.

Ligue des Champions : pas de vainqueur entre Hoffenheim et le Shakhtar, l'Ajax sans trembler

Séduisant pendant une mi-temps avant de s'écrouler dans le second acte, Hoffenheim a arraché un bon point sur la pelouse du Shakhtar Donestk pour le premier match de son histoire en Ligue des Champions (2-2). Sur son terrain, l'Ajax Amsterdam a déroulé en s'imposant largement face à l'AEK Athènes (3-0)
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Le Shakhtar accroché

Le Shakhtar s'en sort bien. Sans pression pour leur tout premier match de Ligue des Champions, les joueurs d'Hoffenheim tout près de faire tomber l'un des habitués de la compétition, grâce à deux jolis buts signés Florian Grillitsch (1-0, 6e) d'un petit lob et Havard Nordveit de la tête (2-1, 38e). Les champions d'Ukraine, seulement éliminés au nombre de buts à l'extérieur l'an dernier contre l'AS Rome en huitièmes et surtout imprenables à domicile toute la saison dernière - victoires contre Manchester City, Naples, Feyenoord et la Roma -, sont revenus deux fois au score grâce à Ismaily (1-1, 27e) et à un missile de Maycon (2-2, 81e). Un match nul qui arrange Lyon et Manchester City, qui s'affronte à l'Etihad Stadium.

Tranquille comme l’Ajax

L’Ajax Amsterdam n’a pas eu à forcer son talent dans une Johan Cruijff ArenA bouillante. Face à une AEK Athènes venue essentiellement pour défendre, les Néerlandais ont eu besoin d’une mi-temps avant de trouver la faille. Tagliafico reprenait parfaitement un centre de Neres pour ouvrir le score (1-0, 46e) avant de s’offrir un doublé sur un centre-tir aussi magnifique que chanceux (3-0, 90e). Van de Beek avait lui offert une fin de match plus sereine aux siens en faisant le break à l’entrée du dernier quart d’heure (2-0, 76e). L’Ajax a assuré l’essentiel face à l’adversaire le plus faible de sa poule et prend la tête du groupe E, en attendant le match entre le Bayern et le Benfica.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.