Ligue des champions : "On pensait que le match était plié", déplore Gasperini

Victime du retournement de situation invraisemblable qui aura qualifié le Paris Saint-Germain pour les demi-finales de la Ligue des champions, Gian Piero Gasperini s'est exprimé après la rencontre. Pour l'entraîneur de l'Atalanta Bergame, ses joueurs ont fait preuve de suffisance en toute fin de match, en pensant que "le match était plié". Le club de Bergame s'arrête en quart de finale pour la première participation de son histoire à la C1.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Gian Piero Gasperini est tout sauf étranger au changement de statut de la Dea. (MIGUEL MEDINA / AFP)

Pour la première participation de son histoire à la Ligue des champions, l'Atalanta Bergame aurait pu rêver de mieux. Après avoir réalisé l'exploit d'atteindre les quarts de finale de la compétition, les joueurs de Gian Piero Gasperini étaient tout proches de rallier le dernier carré du Final 8 de Lisbonne. À cinq minutes près, pour être précis. "Pour nous, évidemment, il y a beaucoup de remords d'avoir encaissé deux buts en fin de match", a ainsi expliqué l'entraîneur de l'Atalanta Bergame à l'issue de la rencontre.

"Le PSG a de bonnes probabilités de jouer la finale"

"On pensait que le match était plié, c'est dur", a déploré Gian Piero Gasperini. Alors qu'elle menait 1-0 à la 90e minute de jeu, la Dea a laissé échapper l'issue de la rencontre, avec les buts coup sur coup de Marquinhos et d'Eric Maxim Choupo-Moting. Le but de l'attaquant camerounais est arrivé d'une offrande de Kylian Mbappé, dont l'apparition sur le terrain aura changé les choses selon Gasperini : "L'entrée de Mbappé, combinée à la présence Neymar, a changé les choses pour le PSG. Son entrée a donné une énergie au PSG qui était en train de perdre le match, cela a été fondamental de par ce qu'il a apporté."

Des regrets, donc, pour l'Atalanta Bergame, d'autant que "quand on a mené, on a plutôt bien géré", a expliqué l'entraîneur du club italien. "Le but de l'égalisation, surtout, nous laisse beaucoup d'amertumes", a ajouté l'entraîneur italien, qui, beau joueur, a annoncé que "le PSG a de bonnes probabilités de jouer la finale". Pour cela, le club de la capitale devra éliminer le RB Leipzig ou l'Atlético de Madrid en demi-finales, mardi prochain.

Avec AFP.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.