Cet article date de plus de deux ans.

Ligue des Champions : Le destin de Lopetegui serait déjà scellé

Arrivé sur le banc du Real Madrid cet été, Julen Lopetegui devrait déjà faire ses valises. C'est en tout cas ce qu'affirme L'Equipe, catégorique. Peu importe le résultat face au Viktoria Plzen ce mardi soir en Ligue des Champions, il devra céder sa place. Le favori à sa succession, Santiago Solari, n'apparaît néanmoins pas comme une option sur le long terme.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (GABRIEL BOUYS / AFP)

"Certains entraîneurs ont déjà retourné en leur faveur des situations plus difficiles". Derrière ce qui devait ressembler à de la conviction, s'est présentée la méthode Coué. A la veille du match de Ligue des Champions contre Plzen, Julen Lopetegui n'avait pas la mine des meilleurs jours. Enfermé dans une spirale de trois défaites consécutives (5 matches sans victoire) face à Levante, Alaves et au CSKA Moscou, son Real Madrid va mal.

Trop mal pour une équipe qui vient de remporter les trois dernières Ligues des Champions et qui aspire à continuer sa folle série. Le président du Real Madrid, Florentino Pérez, aurait déjà pris la décision de le limoger. "Si rien ne change je serai l'entraîneur demain (ce mardi), mais ne m'interrogez pas sur l'avenir car je n'en sais rien", a déclaré Lopetegui en conférence de presse. 

Autant comprendre que l'avenir se fera sans lui. Ce n'est pas une victoire face au modeste club de Plzen (explosé 5-0 par l'AS Roma cette année) qui changera la donne. Le climat au sein même du vestiaire est bien trop tendu pour continuer sur cette route avec un entraîneur pas certain d'être là à la fin de la semaine. Ce lundi, Sergio Ramos, capitaine de l'équipe, s'en est pris au jeune Sergio Reguilon à l'entraînement pour un coup involontaire reçu lors d'un jeu de passes à la main.

Arrivé sur le banc du Real cet été à deux jours du Mondial (et éjecté de la sélection espagnole qu'il dirigeait alors), Lopetegui devrait être licencié ce mercredi. L'intérim devrait être assuré par Santiago Solari, actuel entraîneur de la réserve. Mais qui sait pour combien de temps ? L'Argentin de 42 ans n'a pour l'instant d'autre expérience que deux années avec la Castilla.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.