Cet article date de plus de cinq ans.

Ligue des champions : le Barça écrase le Bayern (3-0)

Les Allemands ont tenu 75 minutes avant de s'écrouler. Les Catalans ont 99% de chance d'aller en finale. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Les joueurs du Barça fêtent leur victoire contre le Bayern en Ligue des champions, le 6 mai 2015.  (PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP)

Le Bayern a frôlé l'exploit, mercredi 6 mai, sur le terrain du FC Barcelone, en demi-finale aller de la Ligue des champions. Frôlé seulement, car pendant 75 minutes, il a contenu le grand Barça de la triplette Messi-Suarez-Neymar, 108 buts depuis le début de la saison au coup d'envoi. Au coup de sifflet final, c'est 111, avec deux buts de l'Argentin et un du Brésilien. Le Bayern aura bien du mal à renverser la vapeur, dans six jours à Munich. Voilà ce qu'il faut retenir de la rencontre. 

Le Barça a su se montrer patient

Longtemps, Lionel Messi a été muselé par la solide défense du Bayern, qui détachait souvent trois joueurs au marquage de l'Argentin. Il a suffi d'une erreur en laissant Messi seul aux 16 mètres pour enrayer la machine. Trois minutes plus tard, une erreur du défenseur central Jerome Boateng, impeccable jusque là, permet à l'Argentin de doubler la mise. Commentaire du milieu anglais Joey Barton sur Twitter : "il y a encore des gens qui croient que Cristiano Ronaldo lui est supérieur ?" 

Dans les arrêts de jeu, Neymar, oublié par la défense, est allé fusiller Neuer pour corser l'addition. Le Bayern n'a pas cadré une seule frappe, et ne s'est créé qu'une seule véritable occasion, un centre dangereux de Thomas Müller qui n'a pas trouvé preneur. 

Le casse-tête de Pep Guardiola

Privé de ses deux ailiers magiques, ses deux meilleurs joueurs, Ribéry et Robben, le Bayern n'a pas réussi à emballer le match. L'équipe bavaroise a offert une véritable débauche d'énergie sur le terrain avant de craquer en fin de match. L'entraîneur catalan, qui bute souvent au stade des demi-finales - quatres éliminations sur six - a semblé impuissant après l'ouverture du score. Sa réaction aux buts catalans : baisser la tête. I avait prévenu avant la rencontre : "il n'y a aucun moyen de défendre sur Lionel Messi". Vu le grand nombre de joueurs à l'infirmerie, il est fort possible qu'il doive composer avec les mêmes joueurs au match retour. 

Certes, le Bayern Munich a passé sept buts au Chakhtar Donetsk et six au FC Porto aux tours précédents à l'Allianz-Arena, mais ce Barça-là semble d'un autre calibre. Les Catalans ont confirmé leur statut de favoris de la compétition.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.