Ligue des champions : Infirmerie vidée, retrouvailles avec Cavani... ce qu'il faut savoir avant Manchester United - PSG

Avant d'affronter Manchester United en Ligue des champions, Marco Verratti et Thomas Tuchel ont émis le souhait de voir le Paris Saint-Germain prendre le jeu à son compte à Old Trafford ce mercredi, lors d'une conférence de presse. Pour ce faire, le club de la capitale a enregistré les retours de plusieurs joueurs. Ce match crucial, véritable "finale de groupe", fera aussi office de retrouvailles avec Edinson Cavani, le meilleur buteur du club.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 6 min.
Marco Verratti devrait retrouver une place de titulaire. (MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY)

• Paris voit enfin son infirmerie se vider

Particulièrement touché par les blessures depuis le début de la saison, le Paris Saint-Germain connait sa première éclaircie juste avant Manchester. "Je pense qu'on pourra jouer avec Layvin [Kurzawa], Keylor [Navas] et Marquinhos titulaires", s'est réjoui Thomas Tuchel en conférence de presse ce mardi. Thilo Kehrer devrait aussi retrouver une place sur le banc, lui qui ne devait revenir qu'en janvier 2021 à cause d'une pubalgie. Suspendu contre Leipzig, Presnel Kimpembe fera aussi son retour.

La présence de Marco Verratti en conférence de presse est également un très bon présage pour le PSG, qui devrait retrouver son milieu de terrain dans un rôle de titulaire pour la première fois en C1 cette saison. "On a eu beaucoup de problèmes mais c'est fini", a d'ailleurs osé l'Italien, une semaine après les déclarations de son entraîneur. Ce dernier jugeait après la victoire étriquée contre Leipzig que son équipe ne pouvait pas faire mieux dans la situation qui était la sienne, désignant sans mentionner la cascade de blessures qui l'ont affligée.

• Des ambitions dans le jeu affichées en dépit d'enjeux cruciaux

Il avait déjà lissé son discours contre Bordeaux, Thomas Tuchel a semblé donner aux journalistes les déclarations qu'il fallait pour éviter de reproduire la colère qui était la sienne une semaine plus tôt. Pas question de redire que "s'il fallait jouer bas contre Manchester, [il] le referait". Le coach allemand a mis de l'eau dans son vin : "C'était déjà le plan [de jouer haut avec le ballon contre Leipzig] mais ce n'était pas possible pour nous de contrôler le ballon. Avoir le ballon contre Manchester c'est la meilleure option pour nous. On va essayer de gagner la possession car c'est un style qui donne beaucoup de confiance". 

"Mais attention Man U est une des meilleures équipes d'Europe en contre-attaque", a-t-il tenu à ajouter, comme pour anticiper de nouvelles critiques en cas de match passif. Pour Paris, prendre 3 points à Old Trafford permettra de mettre une grosse pression sur Leipzig pour les huitièmes de finale (les deux équipes sont à égalité de points à deux journées de la fin de la phase de poules, ndlr). S'il s'agit d'une véritable "finale de groupe", tendue, Marco Verratti assume plus que son entraîneur l'ambition de jouer contre les Red Devils. L'Italien veut s'appuyer sur la victoire glanée à Old Trafford en mars 2019 (0-2) : "On avait fait un très bon match là-bas, on avait contrôlé le jeu et c'est très important pour gagner. Pour moi, c'est même la clé. On doit jouer la possession du ballon avec de la personnalité et ne pas avoir peur".

• L'heure des retrouvailles avec Cavani... et Rashford

Quatre jours après avoir concédé le nul contre un Bordeaux boosté par Yacine Adli et Hatem Ben Arfa (2-2), Paris va retrouver une vieille connaissance et pas n'importe laquelle ce mercredi : Edinson Cavani. L'Uruguayen, meilleur buteur de l'histoire du club de la capitale (200 unités) pourrait d'ailleurs connaître sa première titularisation avec les Red Devils, après avoir marqué les esprits dimanche. “Il a été décisif contre Southampton (2 buts, 1 passe décisive dans la remontée 3-2, ndlr), il a montré son coeur, sa détermination et sa qualité dans la surface adverse. Ce n'est pas une surprise, on le connaît bien", a déclaré Thomas Tuchel à son sujet.

Par choix ou par oubli, El Matador n'a par contre pas été cité par Marco Verratti lorsque l'Italien a été interrogé sur les dangers chez les Red Devils. "J'aime beaucoup Paul Pogba et j'espère qu'il ne sera pas titulaire", s'est-il amusé, évoquant aussi Anthony Martial, Bruno Fernandes et Marcus Rashford. Il faut dire que le dernier nommé a fait bien des misères au PSG en Ligue des champions lors des deux derniers affrontements, inscrivant le but de l'élimination en huitièmes de finale en 2019 (3-1) et celui officialisant la défaite du 20 octobre dernier (2-1). "Ses deux dernières performances ont été vraiment impressionnantes. Je l'ai rencontré trois fois, à chaque fois c'était quelqu'un de mature et de humble. J'aime ce genre de joueur", a déclaré Tuchel à son sujet.

• Le vestiaire la joue soudé

Après la défaite humiliante contre Monaco (2-3), la victoire inquiétante contre Leipzig (1-0) et le nul insipide contre Bordeaux (2-2), Thomas Tuchel aurait pris la parole devant ses joueurs. Un journaliste a affirmé devant lui qu'il aurait pointé du doigt un "changement d'état d'esprit" chez ses joueurs. "Je suis très surpris de voir que vous étiez dans le vestiaire dimanche matin. Ce n'est pas qu'une question d'état d'esprit. La situation est très compliquée pour beaucoup de raisons", a-t-il esquivé.

Seulement trois mois après son meilleur parcours en Ligue des champions, le PSG est méconnaissable dans le jeu et le vestiaire qui s'affichait si soudé en août ne le semble plus. Interviewé par le site du club, Leandro Paredes assure du contraire : "Peut-être que vous avez l'impression que ce n'est pas le cas, mais rien n'a changé". Marco Verratti, lui, ne nie pas des discussions en interne : "On se parle après chaque match. Mais ce qu'on se dit dans le vestiaire on ne le dit pas dans la presse. C'est entre nous. On voit beaucoup de critiques mais c'est facile de l'extérieur. On est les premiers à savoir quand on joue mal ou quand on joue bien", se défend l'Italien.

• Kylian Mbappé toujours englué dans sa disette de buts

Être meilleur buteur de Ligue 1 ne garantit pas forcément de briller en Ligue des champions, du moins pas en ce moment pour Kylian Mbappé. Le champion du monde 2018 est embourbé dans une drôle de série de 8 matches de C1 sans marquer, une série qui dure depuis un an maintenant. "Je n'ai entendu cette statistique qu'il y a une heure et j'étais très surpris. Kylian a tout pour marquer, à tous les niveaux, et bien sûr en Ligue des champions. [Ce match] est une belle occasion pour mettre fin [à cette série], qui est peut-être une des raisons pour lesquelles on n'a marqué que six points. Il a tout pour être décisif, l'expérience et la qualité. On va tout faire pour le pousser à faire le mieux possible", a réagi Thomas Tuchel à ce sujet.

• Un scénario de rêve, un autre à risque

Cette "finale" de groupe peut permettre au PSG de valider directement son ticket pour les 8e de finale de la Ligue des champions. Il faudrait pour cela s'imposer à Old Trafford avec deux buts d'écart, ou en inscrivant au moins trois buts dans le match, et que dans le même temps, Leipzig ne fasse pas mieux qu'un match nul à Istanbul. Cela donnerait aux Parisiens un avantage sur les Mancuniens dans leur confrontation directe, comme ils l'ont obtenu contre la formation allemande.

En revanche,une défaite des hommes de Thomas Tuchel ce soir qualifierait les coéquipiers de Paul Pogba, et combinée à une victoire du RB Leipzig sur le terrain de Basaksehir, cela rendrait le chemin de la qualification très incertain. Il suffirait alors que les Allemands obtiennent un nul à domicile lors de la dernière journée contre un MU déjà qualifié pour laisser Paris en 3e place, quelque soit son résultat au Parc des Princes contre le club stambouliote.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.