Real Madrid-Chelsea : duel de coachs, Bleus en force… Les cinq choses à savoir avant la demi-finale

La demi-finale de C1 entre les Merengues et les Blues regorge de petites histoires.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
 (IRH / SPAIN DPPI)

Le stade Alfredo Di Stefano accueille le choc Real Madrid-Chelsea, mardi 27 avril, en demi-finale aller de la Ligue des champions. Duels de Bleus, duel de coachs, choc de générations, retours d'anciens... les ingrédients sont réunis pour donner un sel particulier à la rencontre. 

Chelsea, forteresse difficilement prenable

Thomas Tuchel a réussi à faire de Chelsea une des toutes meilleures défenses d'Europe. Les Blues avaient pourtant choisi des renforts offensifs au dernier mercato (Werner, Ziyech, Havertz…). Mais face aux méformes et à la nécessaire adaptation de ces recrues, l'entraîneur allemand s'appuie sur la solidité de son bloc défensif. La signature la plus probante se nomme ainsi Edouard Mendy, vite devenu indispensable. L'ancien gardien de Rennes pourrait signer mardi un record en Ligue des champions : s'il n'encaisse pas de but à Santiago-Bernabeu, il égalera Keylor Navas, seul gardien à n'avoir concédé que deux buts après dix matches d'une édition de la Ligue des champions.

Avec son rempart sénégalais, pourtant débutant à ce niveau, l'arrière-garde britannique brille, quitte à sacrifier un peu de spectacle. Il n'y a pas eu plus de deux buts lors des cinq derniers matches des Blues sur la scène européenne.

Les papys madrilènes face aux babies Blues

A Madrid, on prend les mêmes et on recommence. Pour retrouver les sommets européens, Zinédine Zidane a su relancer les cadres qui avaient emmené les Merengue vers trois Ligue des champions de rang entre 2016 et 2018. Le trio du milieu de terrain Kroos – Modric – Casemiro, si déterminant dans ce triplé retentissant, a retrouvé sa plénitude ces dernières semaines. Et si Cristiano Ronaldo n'est plus là pour terminer le boulot, Karim Benzema reste un des moteurs de l'attaque madrilène. De l'expérience à revendre à tous les niveaux.

Chelsea ne peut en dire autant. Les Blues ne comptent que six joueurs avec au moins 25 matches disputés en carrière en Ligue des champions, contre 14 dans les rangs madrilènes. Un gouffre en matière de vécu, mais pas forcément en termes de talent. "Je ne pense pas que l'expérience sera si importante, a tempéré Zidane en conférence de presse lundi. Chelsea mérite d'être là, autant que nous. Nous allons devoir livrer deux matches de grande qualité." Outre Havertz, Werner ou encore Chilwell récemment arrivés, Thomas Tuchel n'hésite pas à s'appuyer sur les produits du cru comme l'excellent Mason Mount (milieu offensif, 22 ans), Reece James (arrière droit, 21 ans) ou encore Callum Hudson-Odoi (ailier, 20 ans). Autant d'armes à la disposition de l'entraîneur allemand.

Zidane-Tuchel : touchés, certainement pas coulés

Le premier a été sérieusement mis en danger. Le deuxième a été viré du PSG par la petite porte avant de revenir quelques mois plus tard par la grande, à Chelsea. Entre Zinédine Zidane et Thomas Tuchel, les points communs ne manquent pas, à commencer par le scepticisme qui accompagne leur saison. Mais malgré les critiques, les voilà tous les deux dans le dernier carré de la Ligue des champions, encore une fois.

Pas toujours très convaincant avec un sérieux creux après les fêtes, Zidane a été mis sous pression, tant par les médias que par le président Florentino Pérez. Mais le technicien français a retrouvé la bonne formule et l'orage est passé. Le Real est encore en lice pour un doublé Liga – C1. De son côté, si Chelsea a abandonné le championnat, il a tout de même retrouvé l'ambition. Cette renaissance porte le sceau de Thomas Tuchel. L'ancien technicien parisien a réussi une acclimatation express à la Premier League pour vite oublier son éviction du PSG à Noël, quelques mois après avoir emmené le club de la capitale en finale de la Ligue des champions. Il s'est même offert un record dans l'histoire des Blues, samedi 24 avril, à West Ham (victoire 0-1) en devenant le premier coach de Chelsea à signer dix matches de rang à l'extérieur sans la moindre défaite. Motif d'espoir supplémentaire pour la formation londonienne : leur technicien est invaincu en carrière contre les clubs espagnols (trois victoires et trois nuls, 1-3 contre le Real).

Les Bleus en nombre, mais pas toujours en forme

Vu de l'Hexagone, c'est forcément un des matches dans le match de ce Real Madrid – Chelsea. Entre Karim Benzema et Olivier Giroud, la rivalité à distance sur fond de place en équipe de France est une des ritournelles des dernières années. Les deux hommes signent une très bonne campagne européenne à la pointe de leurs formations. Mais alors que Benzema est le fer de lance de l'attaque des siens, Giroud, lui, a progressivement disparu des feuilles de match depuis l'arrivée de Thomas Tuchel. Auteur de 6 des 19 buts des siens en Ligue des champions, l'avant-centre des Bleus n'est pas certain de fouler la pelouse de Madrid mardi, malgré ses services souvent précieux.

Même cause, mêmes conséquences pour Kurt Zouma dans son opposition avec Raphaël Varane. Fréquemment utilisé par Frank Lampard, l'ancien Stéphanois n'a pas la confiance de son nouvel entraîneur, qui ne le voit pas comme une option fiable dans une défense à trois. Varane est de son côté indiscutable, même si les grands rendez-vous européens dans le costume de patron de la défense du Real Madrid ne lui ont pas toujours souri. Il ne sera en tout cas pas épaulé au match aller de son compatriote Ferland Mendy, insuffisamment remis d'une blessure au mollet. N'Golo Kanté devrait être le seul tricolore titulaire pour Chelsea, même s'il pâtit encore de la concurrence à son poste et de la forme exceptionnelle de l'Italien Jorginho à ses côtés. 

Courtois-Hazard, anciens héros, nouveaux bourreaux ?

Ils ont fait les beaux jours de Stamford Bridge. Mais en 2021, Eden Hazard et Thibaut Courtois trouveront leur place dans le vestiaire des visiteurs. Les deux joueurs Belges pourraient être parmi les principaux obstacles au parcours de leur ancienne formation. Dans les cages, Courtois est de retour au premier plan après un exercice 2019-2020 médiocre. Si la défense du Real n'est pas aussi mise en avant que celle des Blues, la Maison Blanche n'a encaissé que deux buts lors de ses cinq derniers matches de Ligue des champions.

Plombé par son physique depuis des mois (à peine plus de 400 minutes jouées), Hazard est loin d'être aussi fiable que son compatriote. Mais il pourrait avoir un rôle majeur comme joker de luxe. L'ancien Lillois est tout juste de retour dans le groupe madrilène et devrait rentrer en jeu. "Je n'ai pas le sentiment qu'Eden ait le moindre doute, il avait l'air très à l'aise sur le terrain contre le Bétis samedi, a expliqué Zinédine Zidane, lundi. C'était le plus important, qu'il ne ressente aucune gêne de ses anciens problèmes. Maintenant il va bien, et il peut donner le maximum. Nous sommes heureux de l'avoir avec nous, il va beaucoup nous apporter."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.