Ligue des champions : contre le cours du jeu, Lens bat le Séville FC et s'assure une place en Ligue Europa

Vainqueurs du Séville FC (2-1) mardi au stade Bollaert-Delelis lors de la dernière journée de Ligue des champions, les Sang et Or disputeront les barrages de la Ligue Europa en février.
Article rédigé par Denis Ménétrier, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Przemyslaw Frankowski lors du match de Ligue des champions entre le RC Lens et le Séville FC au stade Bollaert-Delelis, le 12 décembre 2023. (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)

Le RC Lens tient son lot de consolation. Éliminés de la Ligue des champions dès la 5e journée et sa lourde défaite contre Arsenal (0-6), les Sang et Or se sont rattrapés devant leur public, mardi 12 décembre, face au Séville FC (2-1). Grâce à cette victoire acquise face au club andalou, avec beaucoup de réussite et un but en toute fin de match d'Angelo Fulgini (90e+6), Lens va pouvoir disputer la Ligue Europa, avec les barrages de la phase éliminatoire en février.

Cette qualification et cette victoire, les Lensois ne l’ont pas volée, mais presque. Le but inscrit par Fulgini sur une dernière contre-attaque a libéré tout le public du stade Bollaert, plongé dans l’angoisse lors du dernier quart d'heure, après l’égalisation de Sergio Ramos sur penalty (79e). Un but sévillan et les Sang et Or étaient éliminés. Le contenu du match des joueurs de Franck Haise laissait craindre le pire.

Une domination sévillane de bout en bout

Car pendant l’intégralité du match, les Lensois ont subi. Dans le sillage du match à Arsenal, ils ont été dominés, territorialement, techniquement et dans l’engagement. Le club artésien n’avait besoin que d’un nul pour être reversé en Ligue Europa, le Séville FC avait besoin d’une victoire pour dépasser Lens à la 3e place, et pendant près d’une heure, cela a sauté aux yeux. Il a fallu la claquette de Brice Samba sur la frappe lointaine d’Ivan Rakitic pour que le score ne reflète pas cette domination andalouse (29e).

En première mi-temps, et cela en dit long, les Lensois n’ont pas touché un ballon dans la surface adverse, une première depuis la nomination de Franck Haise sur le banc en 2020. Le début de deuxième période a été plus encourageant mais la première action a été sévillane, avec la frappe d’Adria Pedrosa qui a terminé sur la barre de Samba (57e). Trois minutes plus tard, le public du stade Bollaert soufflait, pour la première fois de ce match, un grand coup.

Lens connaîtra son adversaire en C3 le 18 décembre

Sur une des trop rares contre-attaques lensoises, Facundo Medina a obtenu un penalty sur une faute de l’ancien lillois Boubakary Soumaré. Przemyslaw Frankowski a alors donné un avantage loin d’être mérité à Lens (63e). Une dizaine de minutes plus tard, Facundo Medina était cette fois fautif, en accrochant Youssef En-Nesyri dans sa surface. Dans un premier temps, Brice Samba a sauvé les siens en repoussant le penalty de Sergio Ramos (78e). Mais le gardien tricolore était sorti de sa ligne au moment du tir.

Brice Samba n’a rien pu faire sur la deuxième tentative de l’ex-défenseur parisien (79e) et pendant de longues minutes, on a cru que Lens allait être rattrapé par sa condition de petit poucet de la Ligue des champions. L’exploit contre Arsenal début octobre (2-1) semblait très loin. Angelo Fulgini est finalement allé chercher la victoire et les six clubs français engagés en Coupe d’Europe en début de saison disputeront bien une compétition continentale en février. Le RC Lens disputera les barrages de la phase éliminatoire de la Ligue Europa. Il connaîtra son adversaire, un deuxième de groupe de la C3, le 18 décembre prochain à l’issue du tirage au sort.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.