Cet article date de plus d'un an.

Ligue des Champions : comment un PSG diminué peut contrarier Manchester United ?

Pour son retour en Ligue des Champions après sa finale perdue en août contre le Bayern Munich, le PSG se retrouve démuni alors qu'il reçoit Manchester United pour un choc d'entrée (mardi, 21h). Marco Verratti, Leandro Paredes, Thilo Kehrer, Mauro Icardi et Juan Bernat manqueront à l'appel. Mais Thomas Tuchel croit aux qualités de son équipe, et veut contrecarrer les plans d'Ole Gunnar Solskjær.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
 (GUILLAUME HORCAJUELO / EPA)

Ce n'est pas la meilleure façon de retrouver le bain de la Ligue des Champions. Deux mois après la première finale de C1 de son histoire, perdue contre le Bayern Munich (1-0), le PSG affronte d'entrée Manchester United, l'autre équipe favorite du groupe H (complété par Leipzig et Basaksehir, ndlr). Mais pour aborder un match déjà important, à défaut d'être décisif, les Parisiens déplorent de nombreuses absences. "Marco Verratti, Leandro Paredes, Thilo Kehrer, Mauro Icardi et Juan Bernat ne sont disponibles", a listé Thomas Tuchel en conférence de presse d'avant-match. 

"Manchester a plus de maturité qu'il y a un an"

Les Parisiens gardent forcément un mauvais souvenir des Mancuniens, qui les avaient éliminés en huitièmes de finale de l'édition 2019 (3-1 pour Manchester au Parc des princes, ndlr), mais l'entraîneur allemand souhaite se remémorer le magnifique parcours dans la campagne précédente. "Contre Manchester, nous n'avons pas un bon souvenir. Cependant, beaucoup de choses ont changé, on a fait une saison extraordinaire en C1. Ca nous a donné beaucoup de confiance." Contrairement à la rencontre qui hante encore certains rêves des supporters parisiens, "l'effectif a beaucoup changé", assure Tuchel. "Ils ont gagné en expérience. Paul Pogba reste un joueur clé de l'équipe. Il reste l'un des meilleurs au monde à ce poste." "Manchester United a plus de maturité qu'il y a un an, insiste Ander Herrera. Ils sont plus constants. Bruno Fernandes, Harry Maguire et Aaron Wan-Bissaka ont bien fait évoluer l'équipe."

Evidemment, Thomas Tuchel a confiance en ses joueurs, et en son plan, qu'il a un tout petit peu dévoilé en conférence de presse, insistant sur les points forts de son adversaire. "L'homme à bloquer sera Bruno Fernandes car il est la plaque tournante de l'équipe, a-t-il expliqué. Les contre-attaques doivent être bloquées, ça sera la clé." Le coach parisien confirme donc son intention claire de porter le ballon tout au long du match : "On veut jouer avec beaucoup de possession, mais on doit être très bien structurés pour ne pas se faire prendre en contre-pressing et prendre des contres."

Presnel Kimpembe, l'homme en forme

Pour cela, Tuchel pourra compter sur l'un de ses hommes forts de ce début de saison : Presnel Kimpembe. "Je suis très content de lui, il est très sérieux et joue à un très haut niveau, confirme son entraîneur. Il se sublime dans les gros matches. Il apporte à l'équipe une mentalité extraordinaire. Il joue avec beaucoup d'agressivité sur le terrain et de la sérénité en dehors. Il est super fiable." La main du défenseur central synonyme de penalty pour Manchester United, et d'élimination pour le PSG en 2018, semble bien loin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.