Cet article date de plus d'un an.

Ligue des champions : "ça va être un très grand défi" prévient Thomas Tuchel

En conférence de presse à la veille de la finale de la Ligue des champions entre le PSG et le Bayern Munich, le manager du club parisien Thomas Tuchel a prévenu : oui, c'est bien un énorme défi qui les attend ce dimanche à Lisbonne. Pour autant, "ce n'est pas l'heure des grands changements" a précisé le technicien allemand : Paris veut aborder sa finale comme chacune de ses rencontres précédentes en C1... dans la mesure du possible. Un message également martelé par Kylian Mbappé.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
 (FRANCK FIFE / AFP)

C'est le visage froid, concentré que Thomas Tuchel a fait son entrée dans la salle de presse de l'Estadio da Luz ce samedi, enceinte qui accueillera dimanche la première finale de l'histoire du PSG en Ligue des champions contre le Bayern Munich (21 heures). Mais un peu comme Kylian Mbappé juste avant lui, l'entraîneur allemand a voulu évacuer la pression : non, il n'y aura pas de rituel spécial avant le match. 

"On prépare cette finale comme on a préparé Dortmund, l'Atalanta et Leipzig", a-t-il expliqué. "Hier, on a montré quelques images à l'équipe, on a fait un entraînement tactique. Aujourd'hui, c'est la routine. Il y a eu le test Covid, l'entraînement dans le stade... On a aussi fait deux réunions, on a mangé ensemble. On ne va pas distraire les joueurs demain."

"Demain est une bonne occasion de montrer qu'on est un grand d'Europe"

Rien de spécial, donc. Tout du moins en apparence. Car le champion du monde comme son coach savent la montagne qu'ils devront franchir pour décrocher leur premier sacre dans la compétition. Mais les deux hommes veulent faire preuve d'optimisme : "Le Bayern est une grande équipe, mais toutes les équipes ont des failles", relativisait l'attaquant français. "On est contents de jouer contre eux, on est pressés d'être demain. On sait qu'ils n'aiment pas dénaturer leur jeu (...) Demain est une bonne occasion de montrer qu'on est un grand d'Europe. On refera des débats si on gagne. Il faut rester concentrés."

"Le Bayern a joué 11 finales, ils sont habitués, c’est un grand club mais ce n’est non plus un énorme avantage", tempérait pour sa part Thomas Tuchel. "C’est un très grand défi pour nous mais nous sommes aussi confiants. Ce sera très difficile, on sait que le Bayern a gagné tous ces derniers matches, c'est une équipe très forte. Mais il y a toujours des espaces et des solutions à trouver... Dans une finale, c'est important de trouver le bon mix entre jouer libéré et avec de la confiance. Ce n'est pas l'heure des grands changements."

Verratti et Gueye aptes, encore un doute pour Navas

Concernant les retours en forme de Marco Verratti et Idrissa Gueye, ceux-ci ont été confirmés par le manager du PSG. "Ils ont fait l'entraînement avec nous après le match face à Leipzig, ils sont complètement sur le terrain avec nous aujourd'hui et sont disponibles." S'il a s'est montré rassurant sur l'Italien en minimisant le risque de rechute du fait que sa blessure était due à un coup et donc pas d'origine musculaire, il a précisé qu'il n'aurait toutefois pas les capacités de jouer 120 minutes (en cas de prolongation, ndlr).

En revanche, le doute subsiste toujours quant à la participation de Keylor Navas dimanche soir. "Il va faire un essai aujourd'hui avec nous, on prendra la décision, on décidera après l'entraînement."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.