Les réactions des joueurs de l'Olympique Lyonnais après leur qualification face à la Juve

Qualifié malgré la défaite 2-1, l'Olympique Lyonnais a réalisé l'exploit de faire tomber la Juventus Turin de Cristiano Ronaldo, pourtant auteur d'un doublé. Si les joueurs de Rudi Garcia ont souffert dans leur 8e de finale retour de Ligue des champions, ils peuvent savourer.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
La joie d'Anthony Lopes, de Memphis Depay et de leurs coéquipiers lyonnais après leur qualification en quarts de finale de Ligue des champions. (MIGUEL MEDINA / AFP)

Anthony Lopes (au micro de RMC Sport) : "On savait que si on marquait derrière il leur fallait en mettre trois pour se qualifier. On a été très costauds, très solidaires pour ne pas encaisser ce troisième but. C'est un gros travail collectif, on n'a pas été récompensés vendredi dernier (en finale de la Coupe de la Ligue perdue face au PSG, ndlr). Aujourd'hui, on est récompensés de tous les efforts qu'on a faits depuis la reprise. Il nous faut sortir des grands d'Europe, on a sorti en 8e de finale cette Juventus, ce qui est déjà assez extraordinaire. On sait que quand on joue en équipe, on pense équipe et on est récompensé. C'est la fête mais ça reste mesuré aussi, on sait ce qu'on veut, où on veut aller, on est en route pour Lisbonne la semaine prochaine. Sur un match tout est possible, on a l'ambition d'aller loin. On se doit de voir plus haut, même si beaucoup de personnes ne pensent pas qu'on puisse aller plus loin. Mais nous on y croit dur comme fer. Pour être européens il n'y a que ça (gagner la LDC, ndlr). Pour aller au bout dans cette compétition il n'y aura que des gros sur notre chemin, à nous de montrer qu'on fait partie aussi de la cour des grands."

Léo Dubois (au micro de RMC Sport) : "C'est vrai qu'on a eu peur vu la physionomie du match, mais on savait qu'en marquant un but on se laissait beaucoup de chances d'aller plus loin, donc on est contents. On a fait un bon match, il ne faut pas oublier que c'est le champion d'Italie qu'il y avait en face, donc on est super satisfaits de notre prestation et super contents d'aller à Lisbonne. On est conscients du résultat qu'on a fait. (...) Il faut qu'on mette toute notre conviction, ce qu'on a mis ce soir, sur les deux matches, et on verra ce qui se passera (en quarts de finale contre Manchester City, ndlr). On est aussi soulagés d'emmener le club en quart de finale et de le représenter parmi les huit meilleurs clubs d'Europe."

Juninho (au micro de RMC Sport) : "C'est un exploit. On est très contents pour les joueurs et les supporters. L'équipe a montré beaucoup de maturité, même si, par moments, bien sûr qu'elle a souffert. Nous sommes la première équipe française à éliminer la Juventus dans une confrontation directe, ça prouve que nous avons beaucoup évolué depuis l'arrêt (en raison du coronavirus, ndlr). La semaine dernière, nous n'avons pas eu beaucoup de chance en finale de la Coupe de la Ligue (perdue aux tirs au but contre le Paris SG). Aujourd'hui (vendredi), il faut reconnaître qu'on a eu un peu plus de chance pour maintenir le résultat. Marquer en premier, ça nous a soulagés un peu plus. Nous sommes très contents. Maintenant, c'est City, un adversaire très dur. Il faut récupérer un peu."

Rudi Garcia (au micro de RMC Sport) : "On a rencontré un adversaire qui a un extraterrestre dans son effectif (Cristiano Ronaldo, NDLR). On a revu son magnifique deuxième but, un but de Champions League. Malgré ça, je pense qu'on a été très bien en première période. Malheureusement, le penalty qui leur a été accordé et qui était complètement injustifié les a remis dans le match. Et en deuxième on a plus souffert, jusqu'à ce que Moussa Dembélé et Jeff Reine-Adélaïde rentrent et nous donnent un nouveau souffle. C'est la victoire d'un groupe. Je suis content pour mes joueurs, déjà, je suis content pour mon président et pour Juni (Juninho, directeur sportif de Lyon, NDLR). Voilà, on voulait être dans le Final 8 à Lisbonne, on y est. Donc je suis assez fier pour nos supporters et pour Lyon. Il ne faut pas qu'on s'arrête en si bon chemin, on sera encore outsiders et ça nous va très bien."

Avec AFP

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.