Cet article date de plus de sept ans.

Le PSG bat le Bayer (2-1) et va en 1/4

Vainqueur à l'aller (4-0), le PSG, avec une équipe très renouvelée, a pris son ticket pour les quarts de finale de la Ligue des Champions en battant Leverkusen (2-1) au Parc des Princes. Mais les hommes de Laurent Blanc, qui s'était passé de Thiago Motta, Verratti, Matuidi, Maxwell et Van der Wiel, ont souffert.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Marquinhos s'élève au bon moment pour égaliser de la tête contre le Bayer Leverkusen

Une ouverture du score concédée dès la 6e minute, un penalty détourné par Sirigu à la 27e minute, et plusieurs situations très dangereuses. Le PSG n'a pas été impérial au Parc des Princes contre Leverkusen. Les changements apportés par Laurent Blanc, et le score du match aller (4-0), ne sont certainement pas étrangers à cette production plutôt décevante pour une formation qui prétend au dernier carré européen.

Pris à froid par l'ouverture du score de la tête de Sam (6e), les parisiens ont rapidement égalisé par Marquinhos, de la tête sur corner (12e). Le Brésilien marquait là son 3e but personnel en Ligue des Champions. Mais pour une faute de Jallet sur Derdiyok, un penalty a été sifflé, mais Rolfes a vu sa tentative repoussée par Sirigu (27e). Entre-temps, Ibrahimovic avait trouvé la barre transversale (18e). Mais le PSG a fait la différence en deuxième période, bien mieux maîtrisée, sur un beau but de Lavezzi (53e).

Le Bayer finit à 10

Le Bayer a fini la rencontre à 10, suite à l'expulsion sur un deuxième avertissement de Can (68e), ce qui a un peu facilité la tâche des Parisiens sur la fin de la rencontre. "On a montré du caractère et il y a des points  positifs à retirer de ce match. On a été meilleur défensivement que  dernièrement, on a été meilleur dans les duels qu'au match aller", saluait Sami Hyppiä, l'entraîneur de Leverkusen de plus en plus sous pression après une série (en cours) de six défaites et un nul. Mais l'ancien défenseur de Liverpoll reconnaissait que Paris n'avait pas été à son meilleur niveau: "Après  le match aller, peut-être qu'ils n'étaient pas à 100%. Ils avaient beaucoup de  nouveaux joueurs aussi." Et l'ouverture du score: "Oui, bien sûr,  j'ai cru qu'on pouvait gagner 5-0 (sourire)".

Sans peur, mais sans éclat, le PSG s'ouvre les portes des quarts de finale de la Ligue des Champions pour la deuxième année consécutive. "On est en quarts de finale,  c'était le minimum souhaité. On va essayer d'aller plus loin", a réagi Nasser Al-Khelaifi, le président du club. 

Revivez le match PSG - Leverkusen 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.