"Je vends deux jeux" ou "deux maillots mitoyens" : comment les places pour PSG-Madrid se revendent discrètement sur internet

Le match PSG-Real de Madrid en 8e de finale retour de la Ligue des champions, mardi, est une affiche en or pour les revendeurs de billets, malgré le risque d'amende. 

Une capture d\'écran du site internet Leboncoin.fr, le 5 mars 2018, à la veille du match entre le PSG et le Real Madrid, en Ligue des Champions de football.
Une capture d'écran du site internet Leboncoin.fr, le 5 mars 2018, à la veille du match entre le PSG et le Real Madrid, en Ligue des Champions de football. (CAPTURE ECRAN / FRANCEINFO)

Le PSG affronte le Real Madrid au Parc des Princes mardi 6 mars en 8e de finale de la Ligue des champions. Les places pour assister à la rencontre s'arrachent à prix d'or et les revendeurs rivalisent d'imagination pour contourner la loi en postant discrètement leurs messages sur des sites de petites annonces.

Des ventes en termes choisis

Dans le cadre de la lutte contre l'instauration de marchés parallèles avec de la revente de billets pour les manifestations sportives, la pratique est très encadrée. Ceux qui prennent le risque d'une amende savent que certains mots sont à bannir des annonces : "billet", "place", "stade", "parc","tribune" sont des termes bien trop repérables par les sites de vente entre particuliers, qui retirent l'annonce dès qu'elle est considérée comme frauduleuse. Pour contourner cette surveillance, les détenteurs de places ont trouvé l'astuce. Ils prétendent vendre des accessoires du club. Mais derrière une offre de deux maillots mitoyens du PSG à 650 euros, une proposition de quatre écharpes côte à côte à 1 200 euros se cachent bien des places pour assister à la rencontre. 

Une fine organisation 

Parmi les revendeurs, un jeune homme a accepté de témoigner sous couvert d'anonymat et dit avoir opté pour la sobriété. "Une fois que j'ai vu tout ça, j'ai mis beaucoup plus simple : vends deux jeux", explique-t-il. Sa proposition ouvre l'imagination, dit-il, à celui qui est intéressé par les places. "Ça peut être deux jeux de Playstation, deux jeux de maillots, deux jeux de billets." Ce revendeur a aussi optimisé sa proposition, en allant, sur un site de comparaison de tarifs, qui propose des places de 700 euros à 1 500 euros : "J'ai coupé la poire en deux, j'ai fait ça à 1 000 euros." Le vendeur a eu des offres d'achat, mais il compte réfléchir à ces propositions. On lui a aussi conseillé, précise-t-il, "d'aller au pied du stade pour les vendre directement sur place", ce qui est aussi illégal. Au pire des cas, ajoute-t-il, s'il voit que l'ambiance est bonne, "il rentrera au Parc pour regarder le match"

Pour cette rencontre au sommet, il n'y a pas que les prix qui s'envolent. La preuve avec cette offre postée hier : "Je vends deux avions miniatures Paris-Madrid avec facture. Départ idéal pour le match." 

PSG-Real Madrid : Ils vendent discrètement leurs billets sur internet - un reportage de Cécilia Arbona
--'--
--'--