Ibrahimovic : "Chelsea est super favori dans ce quart de finale"

A la veille de PSG-Chelsea, au parc des Princes, Zlatan Ibrahimovic accompagnait Laurent Blanc, l'entraineur de l'équipe parisienne, pour la conférence de presse. Ils ont tenus à rester humbles avant d'aborder ce quart de finale de Ligue des champions.

(Gonzalo Fuentes Reuters)

Laurent Blanc a prouvé qu'il
pouvait être un coach très efficace. Depuis sa victoire contre Nice vendredi, le
PSG enchaîne neuf victoires consécutives, toutes compétitions confondues.
Pourtant, la conférence de presse précédant le quart de finale de la
Ligue des champions s'est tenue sous le signe de l'humilité. Zlatan
Ibrahimovic, connu pour avoir un égo surdimensionné a reconnu que Chelsea était
"super favori " dans ce quart de finale.  "Nous sommes dans la même situation que
Chelsea il y a 9 ans, un an après leur rachat. (...) On reste une jeune équipe si
on compare au FC Barcelone par exemple."

"Nous sommes un des deux clubs les moins expérimentés en Champions League. "

Même état d'esprit du côté de l'entraîneur parisien, Laurent Blanc. "Y a d'énormes moyens, dans un laps de temps court, on est arrivés à atteindre nos objectifs nationaux (...) Je pense que Paris aura besoin d'un temps pour ancrer le club dans les 5 meilleurs européens."  

José Mourinho, entraîneur de Chelsea depuis cette saison,
avait d'ailleurs tenu sa réputation de provocateur en déclarant la semaine
dernière que le championnat de France n'était de toute façon pas très
compétitif, deux équipes dominant largement la Ligue 1.

Laurent Blanc, toujours
assez mesuré dans ses propos, n'a pas souhaité rentrer dans une guerre de
petites phrases. "Peut-être qu'il ne connait pas très bien le championnat
 français, mais je sais que si. Il n'y a
pas qu'en France où il deux équipes dominent le championnat. En Espagne aussi,
quand José entraînait le Real Madrid, il n'y avait que Barcelone et Madrid."

La bataille d'avant-match a en tout cas commencé sur Twitter,
où les deux équipes s'affrontent par tweets interposés. 

Zlatan Ibrahimovic et ses coéquipiers devront faire la
différence dès demain, au Parc des Princes, pour mettre toutes les chances de leur côté de passer le cap des quarts de finale. Cap qu'ils n'avaient pas su franchir l'an dernier face au FC Barcelone.