Football : minichampionnat, pluie de matchs, un troisième club français directement qualifié... A quoi va ressembler la Ligue des champions en 2024

Le comité exécutif de l'UEFA réuni mardi à Vienne a finalisé la réforme de la C1, qui valide notamment la participation de plus d'équipes.

Article rédigé par
Maël Russeau - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le président de l'UEFA, Aleksander Ceferin, lors d'une conférence de presse, le 7 avril 2022. (FABRICE COFFRINI / AFP)

La révolution est en marche. Un an après avoir approuvé la réforme de sa Ligue des champions à l'horizon 2024, le comité exécutif de l'UEFA a adopté mardi 10 mai le format final de ces principaux changements. Voici ce qu'il faut en retenir.

Un minichampionnat à 36 clubs plutôt que des poules avec 32 équipes

Les huit poules pour répartir 32 équipes, c'est fini ! Il n'y aura désormais plus qu'une poule unique de 36 clubs.

Mais tout le monde ne s'affrontera pas. Chaque équipe disputera huit matchs (plutôt que les dix prévus lors du projet initial l'an dernier) contre autant d'équipes désignées par tirage au sort.

Un troisième club français qualifié d'office

Conséquence de l'élargissement du nombre de clubs, la France, cinquième nation au classement UEFA, se voit dotée d'une troisième qualification directe. Le dernier club sur le podium français devait, auparavant, passer par un piégeux tour préliminaire en août. Il intégrera dès 2024, la poule unique pour tenter de se qualifier en phases finales.

Pour arriver aux quatre nouveaux clubs présents, il faut ajouter une place supplémentaire allouée en tour préliminaire via la "voie des champions", qui regroupe les vainqueurs des championnats domestiques qui ne bénéficient pas d'une qualification directe (Danemark, Grèce...). Les deux derniers tickets seront distribués aux pays ayant réalisé la meilleure saison sur la scène européenne l'année précédante (nombre total de points obtenus divisé par le nombre de clubs participants). Sur la saison actuelle, l'Angleterre et les Pays-Bas recevraient ces tickets.

Des barrages avant les huitièmes de finale

Les huit premières équipes de cette poule unique seront directement qualifiées pour les phases finales. Celles classées entre la 9e et la 24e places se retrouveront pour un barrage dans le but d'atteindre les huitièmes de finale. Une confrontation aller-retour en forme de 16e de finale pour ces équipes. Les 12 équipes classées au-delà de la 25e place seront directement éliminées. 

Plus de matchs

Avec quatre équipes de plus et deux matchs supplémentaires par club, la première phase comptera donc 50 rencontres supplémentaires. Les huit confrontations aller-retour en barrages viennent également accentuer le nombre de matchs en C1.

Les équipes entreront en fonction de leur classement dans les championnats nationaux et non via leur coefficient UEFA comme c'était prévu il y a un an. "La qualification restera donc purement basée sur la performance sportive et le rêve de participer restera pour tous les clubs", a commenté Aleksander Ceferin, taclant par la même occasion le principe de la SuperLeague porté par certains clubs (Juventus, Real Madrid...). Les matchs continueront de se jouer en semaine pour ne pas court-circuiter les championnats nationaux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.