Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : Valence-Atalanta, premier huis clos prononcé en Ligue des Champions

Les huitièmes de finale de la Ligue des Champions se joueront-ils à huis clos ? Alors que l'hypothèse de matches sans spectateur prend de l'ampleur en raison des craintes liées au coronavirus, le gouvernement espagnol a annoncé ce mardi que le duel entre Valence et l'Atalanta Bergame, prévu le mardi 10 mars, se jouera à huis clos.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

PSG - Dortmund se jouera-t-il dans un Parc des Princes vide ? La possibilité de voir les huitièmes de finale retour de la Ligue des Champions se disputer à huis clos n'a aujourd'hui plus rien de l'hypothèse. Ce mardi, le gouvernement espagnol, par la voix de son ministre de la Santé Salvador Illa, a annoncé que le match entre Valence et l'Atalanta Bergame, prévu le mardi 10 mars, se jouerait sans spectateur, en raison des craintes liées à l'épidémie de coronavirus qui touche le monde.

Une décision valable également pour le match d'Europa League entre Getafe et l'Inter Milan le 19 mars, qui interroge désormais sur le sort réservé autour des autres matches européens prévus dans les prochains jours. Si l'UEFA, par la voix de son président Aleksander Ceferin, a annoncé lundi "qu'aucune annulation n'est prévue", les annonces de huis clos pourraient se succéder. Notamment du côté de l'Italie, avec dans le viseur le huitième de finale retour entre la Juventus et l'Olympique Lyonnais, qui doit se tenir à Turin le 17 mars.

Alors que décision a été prise de reporter plusieurs matches de Serie A - dont le choc entre la Juve et l'Inter Milan - le week-end dernier après avoir envisagé le huis-clos et que l'équipe U23 bianconeri a été mise au repos forcé après trois cas positifs au Covid-19, aucune décision officielle n'a encore été prise autour de ce Juve - OL. L'UEFA envisagerait un huis clos ou un potentiel déplacement de la rencontre dans une autre ville italienne, voire ailleurs en Europe. La décision reviendra aux autorités italiennes, a annoncé ce mardi la ministre des Sports Roxana Maracineanu.

En ce qui concerne le match entre le Paris Saint-Germain et le Borussia Dortmund, une délocalisation n'est pour le moment pas à l'ordre du jour, mais le PSG pourrait bien être privé de ses supporters en cas d'évolution de l'épidémie en France. Ll'UEFA s'est dite prête à prononcer le huis clos au Parc des Princes en cas de nécessité, une hypothèse confirmée par Roxana Maracineanu ce mardi. "On verra (...) comment la situation évolue et on en parlera avec le Préfet."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.