Cet article date de plus de neuf ans.

Ligue des Champions : les adversaires potentiels de l'OM

L'idéal pour l'OM serait d'affronter le surprenant Apoel Nicosie, tombeur de Lyon et premier club chypriote à se qualifier pour le Top 8 continental.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le FC Barcelone de Lionel Messi et le Real de Cristiano Ronaldo seraient de très mauvais tirages pour l'OM. (ALBERT GEA / REUTERS)

Il ne reste plus qu'à attendre. Avec la qualification en quart de finale de la Ligue des champions du Real Madrid et de Chelsea mercredi 14 mars, l'OM sait qui sont ses potentiels adversaires.

Quatre équipes à éviter (Barcelone, Real Madrid, AC Milan, Bayern Munich) et trois adversaires plus abordables (Nicosie, Benfica, Chelsea) : tel est le menu proposé à Marseille lors du tirage au sort des quarts de finale de la Ligue des champions, vendredi. Pour faire aussi bien que Lyon, dernière équipe française à avoir atteint les demi-finales de la compétition en 2010, l'OM a intérêt à être ménagé et ne pas hériter de l'un des membres d'un quatuor qui semble tout bonnement injouable.

Messi, Ronaldo, Gomez, Ibrahimovic : les quatre terreurs de l'OM

Le Barça de Messi, champion d'Europe en titre, ou le Real Madrid de Ronaldo et Karim Benzema, en quête d'un dixième sacre, semblent hors de portée des Marseillais. Privés à l'aller de leur capitaine Steve Mandanda dans les buts et du patron de la défense, Souleymane Diawara, tous deux suspendus, les troupes de Didier Deschamps s'exposeraient à une sévère déconvenue face aux deux géants espagnols. Pour mémoire, le Real n'avait fait qu'une bouchée de l'OM lors de leurs deux confrontations en phase de poules en 2009-10 (3-0, 3-1).

Mais un éventuel quart contre l'AC Milan ou le Bayern serait tout aussi périlleux. Défier le club milanais, champion d'Italie et leader de la Serie A, ne serait pas une partie de plaisir même si les Rossoneri rappelleront sans doute de très bons souvenirs aux Marseillais, vainqueurs de la C1 en 1993 contre le club de Silvio Berlusconi. Il faudra ainsi trouver des solutions pour museler l'intenable Zlatan Ibrahimovic tout en essayant de malmener une solide défense articulée autour de la charnière Thiago Silva-Mexès.

Au Bayern, la principale menace se nomme Mario Gomez, dauphin de Messi au classement des buteurs de la C1 (10 buts). La motivation des Bavarois risque en outre d'être à son paroxysme, la finale de la Ligue de champions ayant lieu le 19 mai à l'Allianz Arena de Munich.

Nicosie pour y croire, Benfica pour se venger

L'idéal pour l'OM serait d'affronter le surprenant Apoel Nicosie, tombeur de Lyon et premier club chypriote à se qualifier pour le Top 8 continental. Chelsea, dernier représentant anglais, reste également dans les cordes des Olympiens et permettrait à Marseille de retrouver son ex-idole Didier Drogba. L'OM peut se rassurer : la seule fois où l'Ivoirien a foulé la pelouse du Vélodrome sous le maillot des Blues, il est reparti avec une défaite (1-0 en phase de poules de la Ligue des champions 2010-11).

Un parfum de revanche flotterait sur l'opposition contre le Benfica Lisbonne. Le peuple marseillais a encore en travers de la gorge la fameuse main de Vata qui avait privé l'OM d'une finale de Ligue des Champions en 1989 et bouterait volontiers le club portugais hors de la compétition pour effacer définitivement ce cauchemar de sa mémoire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.