Cet article date de plus de huit ans.

Ligue des champions : le PSG seul qualifié français

Le club de la capitale sort de la phase de poule pour la première fois depuis 2001, grâce à sa victoire à Kiev (2-0).

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le buteur parisien, Ezequiel Lavezzi, félicité par ses équipiers après la victoire du PSG contre le Dynamo Kiev (2-0), le 21 novembre 2012. (GENYA SAVILOV / AFP)

FOOT - Soirée contrastée pour les clubs français dans la reine des compétitions européennes. A Kiev, le PSG a remporté une victoire pleine de sang froid (2-0). A Londres, Montpellier a subi le joug d'Arsenal (2-0). Que retenir de cette 5e journée de Ligue des champions pour les clubs français ?

Le PSG à nouveau solide

- le PSG n'a pas fait un très bon match à Kiev, mais a retrouvé son instinct de tueur après des prestations compliquées en L1 contre Saint-Etienne et Rennes. Deux buts de Lavezzi, l'un en toute fin de première période, l'autre juste après la reprise, ont tué les vélléités offensives d'un Dynamo Kiev qui a laissé passer sa chance en première période. Même si l'entraîneur Carlo Ancelotti avait annoncé que le PSG allait "jouer en équipe", il y a encore des progrès à faire dans ce domaine, le jeu collectif se limitant à quelques brilants à-coups. Signe qui ne trompe pas : le meilleur parisien contre Kiev a été Salvatore Sirigu, le gardien de but.

- un seul joueur français au coup d'envoi dans le onze parisien. Carlo Ancelotti aura mis 11 mois à faire ce que certains supporters redoutaient. Seul Blaise Matuidi avait l'honneur de débuter le match, Jérémy Menez, Mamadou Sakho ou Christophe Jallet devant se contenter du banc. C'est une première depuis 2003. Vu la bonne prestation de l'équipe, Ancelotti ne sera pas déçu de l'expérience.

- le PSG a aussi assuré sa qualification, en obtenant sa quatrième victoire en cinq matchs. C'est la première fois depuis 2001 que les Parisien franchissent la phase de poules. Reste à décrocher la première place du groupe contre le FC Porto début décembre. Un objectif, qui passe par une victoire, à la portée des Parisiens.

Montpellier en roue libre

- Montpellier a montré ses limites ce soir en Ligue des champions. Les Héraultais, qui avaient effectué leurs plus beaux matchs contre les deux cadors du groupe, Arsenal et Schalke 04, ont cette fois-ci péché par timidité.  Mais que pouvaient-il faire face à un Olivier Giroud déchaîné (deux passes décisives) et Lukas Podoski qui a marqué un des buts de la soirée ?


- Montpellier, qui devait gagner ses deux derniers matchs pour être reversé en Ligue Europa. C'est compromis. Dernier challenge pour les Montpelliérains : ne pas être la seule équipe française à ne compter aucune victoire en poule de Ligue des champions cette année.

Retrouvez le compte-rendu de ces rencontres sur Francetv sport

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.