Ligue des Champions : l'OM renverse les montagnes

Menés 2-0 à la demi-heure de jeu, les Marseillais ont remporté 3-2 un match à Dortmund qui restera longtemps dans les mémoires.

Les joueurs de l\'OM célèbrent la qualification en 8e de finale de la Ligue des Champions, au Signal Iduna Park de Dortmund, en Allemagne, le 6 décembre 2011.
Les joueurs de l'OM célèbrent la qualification en 8e de finale de la Ligue des Champions, au Signal Iduna Park de Dortmund, en Allemagne, le 6 décembre 2011. (JOHANNES EISELE / AFP)

Le défi qui était proposé aux joueurs allemands était immense. Il fallait marquer quatre buts à l'OM pour pouvoir les dépasser au classement de ce groupe F. Dortmund a fait la moitié du chemin, a eu d'immenses occasions pour mener 3-0, mais a encaissé un but meurtrier en contre, un long centre d'Amalfitano pour Rémy qui réduit le score juste avant la mi-temps. Le tournant du match.

A 2-1, les joueurs allemands doivent encore marquer trois buts, se découragent, voient leur jeu se déliter. Tant qu'il s'agit d'attaquer, ils savent faire, mais défendre, c'est moins leur fort. Au courage, c'est l'OM qui égalise à 10 minutes de la fin, avant de prendre l'avantage sur un exploit personnel de Mathieu Valbuena (3-2). Mathieu Valbuena, un spécialiste des buts importants. Tout le monde a encore en mémoire son but splendide marqué sur la pelouse de Liverpool pour son premier match en Ligue des Champions.

Son but face à Dortmund, une frappe enroulée en coin après avoir effacé deux défenseurs, est à ranger dans cette catégorie. Au final, c'est l'OM qui s'impose et prive de qualification l'Olympiakos, l'équipe grecque qui, grâce à sa victoire sur Arsenal, a été virtuellement qualifiée pendant 75 minutes!

On a aimé :
- un match à suspense en Ligue des Champions avec des clubs français, ça n'était pas arrivé souvent cette année.
- l'OM venge une longue liste d'équipes françaises qui étaient toujours reparties bredouilles du Signal Induna Park (anciennement Westfalenstadion)
- l'OM se qualifie pour la 3e fois de suite pour les huitièmes de finale. Et surtout Marseille a produit du jeu et marqué des buts en Ligue des Champions, ce qui n'était pas arrivé depuis longtemps.
- pour une fois que les fins de matchs sont favorables à l'OM...
- les supporters marseillais, qui ont éteint les 75.000 spectateurs du public le plus chaud d'Allemagne. Bien aidés par leur équipe, il est vrai.
- il y aura au moins une équipe française en 8e de finale de Ligue des Champions. On compte sur Lyon et Lille mercredi 7 décembre.

La joie de l\'entraîneur de l\'Olympique de Marseille Didier Deschamps, après la qualification de son club sur la pelouse de Dortmund, en Ligue des Champions, le 6 décembre 2011.
La joie de l'entraîneur de l'Olympique de Marseille Didier Deschamps, après la qualification de son club sur la pelouse de Dortmund, en Ligue des Champions, le 6 décembre 2011. (WOLFGANG RATTAY / REUTERS)

On n'a pas aimé :
- honnêtement, Dortmund doit tuer le match dans la première période où s'il mène 3-0, il n'y a rien à dire. Quelle apathie des joueurs marseillais! Que d'erreurs!
- l'équipe junior alignée par Arsène Wenger sur le terrain de l'Olympiakos. Les babys Gunners n'ont pas fait le poids et se sont logiquement inclinés (3-1). Logique, mais pas très classe pour l'équité sportive.

L'OM connaîtra son adversaire le 16 décembre. Le tirage au sort lui réservera une équipe qui aura fini première de sa poule. Belle affiche en perspective.