Violences Bastia-Olympique lyonnais : les quatre gardés à vue identifiés grâce à des vidéos

A la suite des échauffourées lors du match de Ligue 1, Bastia-Olympique lyonnais, le 16 avril dernier, quatre personnes ont été interpellées et placées en garde à vue lundi. 

Des supporters de Bastia ont envahi la pelouse avant le coup d\'envoi du match contre l\'OL, dimanche 16 avril, au stade Armand-Cesari, à Bastia (Haute-Corse).
Des supporters de Bastia ont envahi la pelouse avant le coup d'envoi du match contre l'OL, dimanche 16 avril, au stade Armand-Cesari, à Bastia (Haute-Corse). (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)

Quatre personnes ont été interpellées et placées en garde à vue, lundi 24 avril, à Bastia, grâce aux images vidéo tournées lors échauffourées du match de Ligue 1, Bastia-Olympique lyonnais, le 16 avril dernier, selon les informations de France Bleu RCFM.

Deux joueurs lyonnais ont porté plainte 

Le match avait été interrompu après des violences sur le terrain du stade Armand-Cesari, notamment de la part de supporters corses, pendant l'échauffement des deux équipes, avant la rencontre et à la mi-temps. Anthony Lopes et Mathieu Gorgelin, deux joueurs lyonnais légèrement blessés dans les incidents ont porté plainte contre X pour "violence en réunion dans une enceinte sportive".

Le parquet de Bastia, en charge de l'enquête, n'a pas donné de précisions sur l'identité ou le rôle des gardés à vue lors du match du 16 avril dernier.

Au lendemain des incidents, de son côté, la société SISIS, chargée de la sécurité du stade Armand-Césari, avait indiqué engager une procédure de licenciement contre l'un de ses salariés impliqué dans les violences contre les joueurs lyonnais.