Cet article date de plus de huit ans.

Un recours en justice permet à Nantes de recruter

Le FC Nantes a annoncé vendredi être libre de recruter après avoir fait appel devant la justice suisse de l'interdiction imposée par la Fédération internationale de football dans le cadre de l'affaire du transfert d'Ismaël Bangoura.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
.

Le Tribunal arbitral du sport (Tas), basé à Lausanne, a confirmé il y a dix jours la décision de la Fifa. Nantes, promu en Ligue 1, a contesté la décision sur la forme devant les tribunaux suisses et obtenu que ce recours soit suspensif. "Aux termes d'une ordonnance rendue le 13 juin 2013, le Tribunal fédéral a accordé au FC Nantes le bénéfice de l'effet suspensif au recours déposé contre la sentence du Tribunal Arbitral du Sport", dit le club dans un communiqué.

Possibilité de recruter dans l'immédiat

"Dans l'immédiat et jusqu'à nouvel avis, le FC Nantes peut donc procéder à l'enregistrement de nouveaux joueurs." Nantes avait été sanctionné en février par la Fifa pour avoir recruté Ismaël Bangoura en janvier 2012 sans avoir l'accord du club d'Al Nasr, à Dubaï, où évoluait l'attaquant guinéen. La Fifa avait estimé que le joueur s'était rendu coupable d'une rupture unilatérale de contrat et avait suspendu Bangoura pour quatre mois.

Nantes et sa recrue avaient en outre été condamnés à verser 4,5 millions d'euros d'indemnités à Al Nasr. Les trois parties avaient fait appel auprès du Tas, instance suprême en matière de justice sportive, qui les a tous déboutés au début du mois, confirmant donc l'ensemble des sanctions.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.