Cet article date de plus d'un an.

Roxana Maracineanu : "Des courriers de Monsieur Aulas, j'en reçois tous les jours"

Invitée d'Europe 1, la ministre des Sports a une nouvelle fois évoqué Jean-Michel Aulas et ses incessantes propositions pour reprendre le championnat de France de Ligue 1. Entre deux tacles, Roxana Maracineanu a proposé une mission d'intérêt générale au président lyonnais. La passe d'armes continue...
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (MARTIN BUREAU / AFP)

Sur les ondes d'Europe 1, la ministre des Sports Roxana Maracineanu a de nouveau évoqué le cas Jean-Michel Aulas. Depuis l'arrêt des compétitions, le président de l'Olympique lyonnais n'en finit plus de proposer des solutions alternatives, prêt à tout pour reprendre le championnat, alors que son club a terminé 7eme de L1. "Des courriers de Monsieur Aulas, j'en reçois tous les jours. Avec de nouveaux scenarii tous les jours", a d'abord souri la ministre.

Une mission confiée à Aulas ?

Visiblement fatiguée par l'insistance du président lyonnais, la ministre des Sports n'a pas hésité à tacler Aulas, en rappelant notamment qu'il est président du collège des clubs de Ligue 1 et qu'il n'a pas proposé d'autres solutions au moment d'arrêter la saison :"Arriver après la bataille, c’est arriver un peu tard. (...) Je pense qu'il a eu son mot à dire à ce moment-là. La Ligue et a Fédération fonctionnent de manière démocratique".

Roxana Maracineanu en a également profité pour rappeler au foot qu'il n'était que du sport "même s'il se joue avec des millions", et a appelé à la solidarité plutôt qu'à l'égoïsme de chaque club : "Le sport a besoin d’aide, de solidarité, ce serait bien que les présidents des grands clubs pensent aux plus petits clubs et aux autres sports, car cette chaîne de solidarité, c’est maintenant qu’elle doit s’affirmer."

Enfin, la ministre des Sports a proposé à Jean-Michel Aulas de mettre l'énergie qu'il déploie pour défendre les intérêts de son club au profit de l'intérêt général : "Je suis prête à lui confier une mission, de faire en sorte que cette reprise en juillet avec des matches amicaux se fassent avec des droits TV qui compenseraient peut-être ce qu'il a perdu. Et encore, une fois, s'il défend l'intérêt général du football, voire du sport en général, je lui propose qu'avec ses droits TV il vienne abonder au fond de solidarité pour la relance du sport français". On attend la réponse du président lyonnais.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.