Cet article date de plus d'un an.

"On va réexaminer le format de la Ligue 1", soutient Didier Quillot, directeur de la LFP

Après la décision du conseil d'Etat de suspendre les relégations de Toulouse et Amiens, l'idée d'une Ligue 1 à 22 clubs refait surface. Pour Didier Quillot, directeur général de la LFP, estime qu'un tel format va faire l'effet d'une réflexion au sein de la Ligue et ouvre la voie à un championnat inédit.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.

Le Conseil d'Etat a validé la décision du Conseil d'administration de la LFP d'arrêter la saison et de définir le classement final selon un indice de performance, deux points que contestait le président de Lyon Jean-Michel Aulas. Quelle est votre réaction ?
Didier Quillot
: "Nous sommes très heureux de ces décisions qui vont permettre de clore enfin la séquence de la saison 2019-2020 et de se tourner résolument vers la préparation de la saison 2020-2021. C'est la victoire de l'intérêt général, celui des 40 clubs (de L1 et L2, NDLR). Ce n'est pas du tout une victoire personnelle. Je regrette que la Ligue ait été injustement critiquée pendant cette séquence compte tenu du travail accompli par nos équipes qui avaient préparé un scénario et un calendrier de reprise, un protocole sanitaire et médical, qui ont obtenu un PGE (Prêt garanti par l'Etat, NDLR) de 225 M EUR qui a permis de préserver la trésorerie et le compte de résultat des clubs au 30 juin. Ceci étant, je me tourne résolument vers le futur et le futur immédiat, c'est la Ligue des champions. Je souhaite bonne chance, sincèrement, à l'Olympique lyonnais dans son 8e de finale retour contre la Juventus. J'espère qu'il se qualifiera pour qu'on ait deux clubs, le PSG et l'OL, en quarts."

Que compte faire la Ligue par rapport à la décision de suspendre la relégation d'Amiens et de Toulouse ?
DQ
: "La Ligue va faire, en liaison avec la Fédération (FFF), ce que le Conseil d'Etat lui demande de faire, c'est-à-dire réexaminer le format de la L1 pour la saison 2020-2021. Nous allons convoquer nos instances. La FFF va aussi convoquer son Assemblée fédérale, tout ça avant le 30 juin. Le juge s'appuie sur une question de forme, la convention LFP-FFF qui n'a pas encore été adoptée. On va appliquer l'instruction du juge et réexaminer la question. On va faire ça dans les prochains jours."

Pensez-vous possible le passage de la Ligue 1 à 22 clubs ?
DQ
: "Le Conseil d'administration a considéré que la L1 se joue à maximum 20 clubs. C'est aussi le cas de la convention entre la LFP et la FFF, et ce depuis 40 ans. Mais on va réinterroger à nouveau le Conseil d'administration. La montée de Lens et de Lorient n'est pas remise en cause par cette ordonnance. Nous avions décidé de jouer à 20. On nous demande de réexaminer cette décision, on va la réexaminer, mais cela ne veut pas dire forcément qu'on va jouer à 22. (Sur la parution du calendrier de la saison prochaine) On va essayer de tout faire en bon ordre. D'abord, le format, les participants aux compétitions puis le calendrier définitif de la saison 2020-21. Notre objectif n'a pas changé, il reste de démarrer la saison 2020-2021 le week-end du 22-23 août."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.