Cet article date de plus d'un an.

Olympique Lyonnais : Pas de Laurent Blanc ? "Il faut demander à Juninho" assure Jean-Michel Aulas

L’Olympique Lyonnais a annoncé ce lundi l’arrivée de Rudi Garcia comme entraîneur, un choix parmi de nombreux autres prétendants au poste de coach de l’OL. Le président des Gones, Jean-Michel Aulas, s’est expliqué dans la soirée sur ce choix à RMC. Le dirigeant rhodanien a une fois de plus reporté la responsabilité sur son directeur sportif Juninho, assurant notamment que la piste Laurent Blanc avait été songé avec un grand intérêt.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.

Il n’était pas le favori pour le poste. Et pourtant, Rudi Garcia est bien le nouvel entraîneur de l’Olympique Lyonnais. Après plusieurs jours de discussions et de réflexion, l’OL a décidé de miser sur l’ancien coach de la Roma et de l’OM pour succéder à Sylvinho, dont l’aventure aura tourné court. Le club présentera officiellement son nouveau technicien mardi à 11h30. Mais Jean-Michel Aulas a déjà donné ses premières explications sur la signature de Garcia auprès de RMC. Et le dirigeant des Gones est resté fidèle à sa ligne de conduite de ces dernières semaines : laisser la responsabilité à son directeur sportif Juninho.

Arrivé cet été au club dans son nouveau costume, l’ancienne gloire lyonnaise des années 2000 a rapidement été mise au front. La venue de son compatriote Sylvinho cet été, c’était sa décision. Celle de le congédier après un revers cuisant chez le voisin Saint-Etienne, sa volonté. Alors pour l’identité de son successeur, Aulas a de nouveau donné le dernier mot à "Juni", assure-t-il. Le cas Laurent Blanc avait pourtant bien des atouts. Mais le Cévénol n’a pas eu le dernier mot dans cette bataille pour le poste. "Il faut demander à Juninho, c’est lui qui a pris la décision finale, chacun avait son intime conviction, insiste JMA. Laurent (Blanc), c’était peut-être plus de sécurité, mais c’est vrai qu’on voulait respecter l’ensemble du groupe."

On a tous choisi Garcia

Par cette volonté de ne pas tout bouleverser, le président lyonnais entend la volonté de conserver dans le staff Caçapa et Baticle, deux anciens de la maison, indéboulonnables à ce poste, à mesure que les entraîneurs passent. C’est même un des principaux critères qui a fait pencher la décision en faveur de Rudi Garcia. Aulas s’explique. "On a fait un travail d’investigation extrêmement complet, je m’étais entouré de Juninho pour cela, Gérard Houllier aussi est venu, comme Vincent Ponsot. On a reçu les quatre ou cinq candidats sélectionnés pendant plusieurs heures. On voulait un combattant, quelqu’un qui intervienne très rapidement pour gagner des matchs. Et on a choisi tous les quatre Rudi Garcia. Il pouvait venir vite et respecte complètement l’organisation interne (les hommes déjà en place, ndlr). Il vient avec un entraîneur adjoint et il y aura deux autres adjoints (Baticle et Caçapa). On aura donc une structure qui permet de combiner ce qui fonctionnait bien et ce qui nous manquait."

Englué en deuxième partie de tableau en championnat et toujours bien placé en Ligue des champions, l’OL attend désormais beaucoup de son nouvel homme fort. "Rudi vient clairement pour porter l’Olympique Lyonnais au plus haut niveau, affirme Jean-Michel Aulas. Tant en championnat qu’en Coupe d’Europe, on va lui donner les moyens de ses ambitions."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.