OL : contre une baisse de salaire, Jean-Michel Aulas propose des actions aux joueurs

Président de l'Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas a proposé aux joueurs du club une baisse de salaire jusqu'à la fin de saison en raison de la crise sanitaire liée à la Covid-19. Pour compenser cette perte, des primes à la performance mais aussi des actions OL Groupe ont été proposées aux joueurs.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (ROMAIN LAFABREGUE / AFP)

L'Olympique Lyonnais cherche des économies pendant la crise sanitaire. A l'occasion d'un point presse sur les résultats économiques du club, Jean-Michel Aulas a évoqué les négociations autour des baisses de salaire des joueurs de l'équipe première. Le président de l'OL a évoqué une diminution de 25% jusqu'à la fin de saison, contre plusieurs contreparties. Parmi elles, la possibilité d'obtenir des actions OL Groupe. 

Un rebond espéré de l'action après la crise

"J'ai proposé aux joueurs une réduction de 25% de leur rémunération au-dessus d'une base de 50 000 euros", a-t-il expliqué. "Cela veut dire que ce sont les plus gros salaires qui seront le plus impactés en valeur absolue et que les jeunes qui ont moins de rémunération ne le seront pas." Les joueurs pourraient récupérer tout ou partie de ce salaire avec des primes liées aux résultats d'ici la fin de saison, mais également en convertissant la baisse en actions OL Groupe. "On peut aussi imaginer que l'action rebondisse très vite une fois la pandémie passée (l'action a baissé de 33% sur l'année 2020, ndlr), a indiqué Jean-Michel Aulas. "Ce serait une belle solidarité entre le sportif, l'économique et l'ensemble des salariés du groupe." 

50,6 millions d'euros de pertes

Les négociations continuent au sein de l'OL, qui a annoncé une perte sèche de 50,6 millions d'euros sur la période juin-décembre 2020. L'impossibilité d'exploiter le Parc OL, que ce soit pour des matches ou des événements extérieurs, a pesé dans la baisse de 45% du chiffre d'affaires (à 70 millions d'euros), également très affecté par la crise des droits télévisuels. "Nous sommes satisfaits de l'écoute des joueurs, a souligné Jean-Michel Aulas. Nous espérons aboutir avec l'une ou l'autre des solutions afin d'optimiser notre masse salariale."

D'autres clubs français, comme Reims et Lens, ont déjà annoncé un accord pour la baisse des salaires de leurs joueurs. L'OL, seul club français coté en bourse à travers sa structure OL Groupe, pourrait être le premier club européen à proposer un système de compensation basé sur des actions. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.