Cet article date de plus de six ans.

Nice fait appel de sa sanction de huis clos

Nice a fait appel des sanctions qui lui ont été infligées jeudi dernier par la commission de discipline de la Ligue de football, notamment de la décision de faire jouer deux matches à huis clos, le tout assorti d'un autre match à huis clos avec sursis, a annoncé lundi le club azuréen, pour qui ces sanctions sont "disproportionnées et indadaptées". Elles font suite aux incidents survenus lors du match de championnat contre Bastia, le 18 octobre dernier, où des coups avaient été échangés après l'envahissement du terrain.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Le club bastiais avait de son côté porté plainte contre X quelques jours plus tard. Les incidents avaient commencé juste avant entre les joueurs, après que le second gardien de Bastia, Jean-Louis Leca, a brandi un drapeau corse au milieu du terrain, faisant monter la colère et la frustration parmi le public niçois. A la suite de cela, la tribune populaire sud de l'Allianz Riviera de Nice avait été fermée provisoirement par la Ligue jusqu'à la décision de sanctions. 

L’OGC Nice n'entend pas être seul à porter la responsabilité de ces incidents qu'il estime initié par les Corses, il affirme en outre lutter contre les débordements de certains supporteurs et juge de fait les sanctions prises "inacceptables". "Pour l’ensemble de ses supporters injustement pénalisés et stigmatisés, pour le respect de sa bonne foi et de son action, l’OGC Nice a donc décidé d’interjeter appel", indique le club dans son communiqué.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.