Nantes se maintient en Ligue 1 malgré sa défaite face à Toulouse, qui reste en Ligue 2

Après s’être imposé à Toulouse jeudi, Nantes a assuré son maintien en Ligue 1 lors du match retour du barrage, malgré sa défaite face au TFC (0-1) dimanche après-midi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Pedro Chirivella, milieu de terrain nantais célèbre le maintien du FC Nantes en première division à l'issue du match barrage retour contre le Toulouse FC. (SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP)

Trois jours après s’être imposé au Stadium de Toulouse lors du match aller du barrage entre la Ligue 1 et la Ligue 2 (2-1), le FC Nantes savait que le maintien dans l’élite n’était plus très loin. Les Canaris ont en tout cas assuré l’essentiel, dimanche 30 mai, au stade de la Beaujoire, malgré la défaite face au TFC (0-1). La victoire du match aller, et la règle du but à l’extérieur permettent à Nantes de s’assurer une présence en Ligue 1 la saison prochaine. De son côté, Toulouse va enchaîner une deuxième saison consécutive en deuxième division et n’accompagne pas Troyes et Clermont en L1.

Sur le papier, Nantes avait donc toutes les chances d’éviter la relégation. Depuis l’instauration des barrages entre Ligue 1 et Ligue 2 lors de la saison 2016-2017, seule une équipe de deuxième division est parvenue à battre sur une confrontation aller-retour son adversaire de l’élite. C’était Troyes face à Lorient lors de la première édition de ce barrage en 2017. Alors, les Canaris sont arrivés sereins à la Beaujoire ce dimanche, portés par une bonne dynamique, avec cinq victoires lors de leurs six derniers matches.

Nantes s'est fait peur

La présence et le soutien des supporters nantais, qui ont mis temporairement de côté leur aigreur à l’égard de la direction du club, au moment du départ des Nantais en car, a également dû leur mettre du baume au cœur à l’approche de cette rencontre. Pourtant, les joueurs d’Antoine Kombouaré ont eu les plus grandes difficultés à rentrer dans le match, subissant les assauts de Toulousains bien déterminés à renverser le score du match aller. Bafodé Diakité (5e) puis Rhys Healey (13e) faisaient passer un frisson dans la surface nantaise, sans conséquence directe.

Les Canaris se sont ensuite fait peur pendant une grosse demi-heure, après l’ouverture du score de Vakoun Bayou pour Toulouse, sur une belle passe décisive d’Amine Adli (62e). Randal Kolo Mauni aurait pu soulager les Nantais mais sa frappe trouvait les gants de Maxime Dupé (76e), déjà auteur d'un bel arrêt sur Ludovis Blas en première période (39e).

Toulouse réduit à dix en fin de match

Malgré une grosse pression sur les cages nantaises, les Toulousains de Patrice Garande n’ont pas trouvé l’ouverture une deuxième fois, alors qu’un second but leur aurait permis de créer l’exploit et de retrouver l’élite un an après leur relégation. Pire, les pensionnaires de Ligue 2 ont terminé la rencontre à dix contre onze après l'exclusion de Nathan N'Goumou pour un pied haut sur Jean-Charles Castelletto (87e).

En battant Toulouse sur cette confrontation aller-retour (2-1, 0-1), le FC Nantes est assuré de passer une neuvième saison consécutive en Ligue 1. Ce maintien et cette place dans l’élite vont, l’espace d’un instant, rassembler tout un club profondément divisé. Car les supporters nantais demandent depuis de longues années le départ de Waldemar Kita, président du club depuis 2007. Ce dimanche, l’important est ailleurs : Nantes est en Ligue 1, et peut souffler un grand coup. Mais la nouvelle saison risque d’arriver bien vite aux yeux de certains.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.