Cet article date de plus de cinq ans.

Metz-Lyon arrêté : le club messin a identifié les lanceurs et va porter plainte

La rencontre comptant pour la 16e journée de Ligue 1, qui se déroulait samedi soir au stade Saint-Symphorien de Metz, qui accueillait l'Olympique lyonnais, a été arrêté à la 30e minute par l'arbitre. Des pétards ont été jetés sur Anthony Lopes, le portier de l'OL.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le gardien lyonnais Anthony Lopes, étendu sur le sol, reçoit un pétard en provenance d'une tribune messine, samedi 3 décembre.  (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)

Le match Metz-Lyon, dans le cadre de la 16e journée de Ligue 1, s'est arrêté à la 30e minute, samedi 3 décembre. La rencontre a dû être interrompue après le jet de plusieurs pétards à l’encontre du gardien lyonnais Anthony Lopes. Le FC Metz menait au score (1-0).

Selon le compte twitter de l’Olympique lyonnais, le "premier pétard aurait heurté le visage d’Athony Lopes". Un autre pétard a explosé juste à côté du gardien, déjà tombé à terre, et en train de se boucher les deux oreilles. L'arbitre, Lionel Jaffredo, a directement interrompu le match et demandé aux joueurs de regagner le vestiaire. Anthony Lopes a été conduit à l’hôpital pour des examens.

Les lanceurs de pétards sont "identifiés" et seront "interpellés"

Le temps d’interruption dépassant les 45 minutes, la rencontre a été définitivement arrêtée. Le public a progressivement quitté le stade. De nouveau sur twitter, le club lyonnais s'est indigné d'une "triste soirée pour le football aujourd’hui à Metz"

À l'issue de la rencontre, le président du FC Metz, Bernard Serin, a déclaré au micro de France Bleu Lorraine Nord que "les lanceurs de pétards ont été identifiés et seront interpellés. Nous porterons plainte".

Bernard Serin, "comme Jean-Michel Aulas", le président de l’OL, souhaite rejouer cette rencontre "dans un climat apaisé". "La défaite sur tapis verts ? Cela ne serait pas logique", a affirmé le président messin.

La Ligue de football professionnelle a quant à elle annoncé, dans un communiqué publié dans la soirée, qu'elle se montrerait "intransigeante dans la suite qui sera donnée à ce dossier". 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.