Lille: Christophe Galtier évoque le futur changement de gouvernance, et a parlé avec Létang, pressenti comme futur président

L'entraîneur de Lille Christophe Galtier a reconnu mercredi avoir parlé à Olivier Létang, pressenti pour devenir le nouveau président du club après que l'actuel dirigeant Gerard Lopez a indiqué avoir reçu une offre de rachat. Pour le technicien, la messe semble dite, la direction va changer.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le LOSC de Christophe Galtier n'a pas été verni. (DENIS CHARLET / AFP)

"Je ne sais pas si c'est effectif (la vente du club). Mais je lis, j'écoute les médias. J'ai parlé longuement hier soir à Gerard Lopez, mon président, avec qui j'ai une relation humaine très forte. Il m'a expliqué les choses, avec humilité. J'ai aussi parlé avec Olivier Létang, qui sera probablement le futur président. C'est quelqu'un qui connaît bien le football", a expliqué le technicien nordiste après la victoire à Dijon (2-0) mercredi.

"Il va donc y avoir prochainement une autre gouvernance, avec un autre propriétaire, un autre président. Pour l'instant, il est difficile pour moi d'en dire plus. Je fais la part des choses. Je suis persuadé que la nouvelle direction va faire en sorte de ne rien chambouler, de continuer sur la lancée de ce qui a été fait depuis plusieurs saisons", a poursuivi Galtier.

"C'est la fin d'une époque"

"On va garder le cap, je serai le garant d'une certaine attitude, a-t-il souligné. C'est la fin d'une époque, et de facto, nous allons entrer dans une nouvelle ère, avec des gens qui ont envie de réussir (...) On va continuer à aller de l'avant."

Malgré ce contexte particulier, le Losc a consolidé sa place de leader du championnat en s'imposant (2-0) sur la pelouse de la lanterne rouge dijonnaise. Les Dogues ont ainsi fait le plein de confiance avant la réception du Paris SG, dimanche au Stade Pierre-Mauroy.

Bien que le Losc soit en tête de la Ligue 1, l'aspect sportif est passé au second plan, depuis que Lopez a indiqué mercredi qu'il avait reçu une offre de rachat provenant d'un fonds d'investissement domicilié au Luxembourg, Merlyn Partners.

"Il ne faut pas être inquiet pour la suite. On a un effectif de qualité, des joueurs déterminés. On sera toujours dans notre projet de jeu. Il faudra être performant sur le terrain", a assuré Galtier.

Selon le quotidien L'Equipe, ce changement d'actionnariat pourrait placer à la tête du club lillois Olivier Létang, l'ancien directeur sportif du Paris SG (2012-2017) et président de Rennes (2017-2020).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.