Ligue 1 : une première qui se conclut par un nul pour Raymond Domenech et le FC Nantes

Pour son grand retour en tant qu’entraîneur, Raymond Domenech a dû se contenter d’un match nul 0-0, face à Rennes, au Stade de la Beaujoire lors du derby breton. Les Canaris, largement dominés tout au long de la rencontre, s'en sortent tout de même en ayant retrouvé un semblant de solidité défensive. Mais tout n'est pas résolu.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le FC Nantes face au Stade Rennais pour la première de Raymond Domenech en tant qu'entraîneur des Canaris. (SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP)

C’était le premier match de Raymond Domenech avec le FC Nantes, 27 ans après sa dernière expérience d’entraîneur en Ligue 1 avec l’Olympique Lyonnais. C’était aussi la 40e confrontation entre le FC Nantes et le Stade Rennais dans l’élite du football français en terres nantaises. Et pourtant, la rencontre s’est avérée plutôt plate. Peu d’occasions pour les deux équipes et des débuts timides pour l'ancien sélectionneur des Bleus. 

Une équipe en manque de résultats 

Après avoir pris les rênes du FC Nantes fin 2020, Raymond Domenech n’a pas réussi à débuter avec une victoire. Les Canaris viennent d’enchaîner leur 9e match sans succès lors de cette saison. Si les hommes de Domenech se sont rassurés défensivement en n'encaissant aucun but, côté offensif cela s’est avéré être plus compliqué. Largement dominés tout au long de la rencontre, les Nantais ont subi la pression du Stade Rennais. C’est pourtant le FC Nantes qui a eu les meilleures occasions durant la première période. Même si aucun des tirs n'a abouti à un but, les Canaris ont retrouvé une bonne attitude qui avait disparue des terrains. "C’est mieux défensivement, mais je pense qu'on doit mieux concrétiser les occasions.  (…) On sait qu’on a pas été bons la première partie de saison et on a vraiment à coeur de faire beaucoup mieux. Ça commence par là, être dans un derby et ne pas perdre." confiait Mehdi Abeid sur Téléfoot. 

Une composition en 4-4-2

Dès son premier match, l’ancien sélectionneur des Bleus a décidé d’imposer son style en alignant un 4-4-2. Devant, le duo Kolo Muani - Coulibaly, sur les ailes Blas et Louza, alimentés par les deux milieux de terrain Tourré et Abeid., et en défense, Corchia, Girotto, Pallois (capitaine) et Traoré composaient ainsi le onze de départ. Une formation classique et facilement malléable qui a permis au nouvel entraîneur de prendre ses repères avec ses joueurs. Malgré un projet de jeu établi, les Canaris n’ont pas réussi à aller au bout de leurs intentions. 

Domenech impassible

Il n’avait pas occupé le poste d'entraîneur depuis de longues années. Pourtant, Raymond Domenech n’a rien perdu de son attitude altière sur le banc. Impassible tout au long de la rencontre, l’ancien sélectionneur des Bleus n’a pas flanché. Mains croisées ou bras le long du corps, avec de rares interactions avec ses joueurs. Regard froid, il est resté attentif et concentré durant la totalité du match. Peut-être pensait-il déjà au travail considérable qui l'attend avec ce FC Nantes... 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.