Ligue 1 : Saint-Etienne et Troyes respirent, mauvaise opération pour Strasbourg qui profite à Rennes... Ce qu'il faut retenir des matchs de dimanche

Saint-Etienne, Rennes, Troyes, Nantes et Lille sont sortis victorieux des rencontres de dimanche comptant pour la 27e journée de Ligue 1.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Benjamin Bourigeaud après avoir ouvert le score face à Angers, le 6 mars 2022, à Rennes. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

Les luttes pour le maintien et pour le podium continuent de faire vibrer les supporters des clubs de l'élite. Ce sont les Verts qui ont réalisé la première belle opération, dimanche 6 mars, lors de la 27e journée de Ligue 1, en s'imposant 1-0 à domicile face aux Messins. En l'emportant contre Angers, Rennes creuse l'écart sur Strasbourg, freiné par Reims, dans la course à l'Europe.

Saint-Etienne et Troyes marquent des points importants 

Quatre succès en sept matchs. Les Verts continuent de surfer sur une très bonne dynamique et ont décroché une nouvelle victoire importante face à Metz (1-0), concurrent direct dans la course au maintien dans l'élite. C'est Denis Bouanga qui a inscrit le seul but de la rencontre (52e). 17e avec 25 points, les joueurs de Pascal Dupraz sortent à nouveau de la zone rouge. 

Scénario similaire en faveur de Troyes (2-0), qui disputait un match important à Bordeaux, dernier du championnat. Après le nul contre Marseille, les Troyens ont réalisé une excellente affaire grâce à un but contre son camp du gardien adverse (28e), sur un penalty de Baldé qu'il avait d'abord arrêté. Lebo Mothiba a ensuite doublé la mise, encore sur penalty, inscrivant son premier but en Ligue 1 depuis 2019. Cette seconde victoire en 2022 permet aux joueurs de Bruno Irles de sortir de la zone rouge pour occuper la 16e place (25 points). De son côté, Bordeaux concède une treizième défaite en 27 rencontres et continue de s'enliser au fond du classement.

Mauvaise opération pour Strasbourg, Rennes en profite 

Duel à distance pour la quatrième place entre les formations rennaise et strasbourgeoise. Ce sont finalement les joueurs de Bruno Génésio qui ont réalisé la très bonne opération de la journée, en l'emportant 2-0 à domicile contre Angers, grâce à des buts de Benjamain Bourigeaud (33e) et Gaëtan Laborde (87e). Scénario parfait pour les Rennais, qui prennent deux points d'avance sur les Strasbourgeois dans la course à l'Europe et consolident leur quatrième place, puisque ces derniers ont concédé le match nul (1-1) à Reims. Les Rennais n'ont plus qu'un point de retard sur Marseille, 3e.

Privés d'Adrien Thomasson au milieu de terrain, touché à une cuisse, les Alsaciens se sont montrés moins incisifs qu'à leur habitude en attaque. Jean-Ricner Bellegarde est venu libérer son équipe en seconde période sur une très belle demi-volée du pied droit (69e), inscrivant son deuxième but en Ligue 1 cette saison. Mais les joueurs de Julien Stéphan ne sont pas parvenus à tenir le score et ont encaissé un but des Rémois sur coup franc en toute fin de rencontre (84e, Cajuste).

Les Canaris et les Lillois sourient !

Les Nantais continuent de surfer sur leur excellente dynamique. Victorieux face à Montpellier à la Beaujoire grâce à des buts de Kolo Muani (69e) et Geubbels (90+3), les Canaris grimpent à la 6e place, à seulement deux points de Strasbourg (5e) et quatre de Rennes (4e). La formation d'Antoine Kombouaré, qualifiée pour la finale de Coupe de France, n'a plus perdu depuis le 6 février dernier. 

 

De son côté, Lille s'est baladé face à Clermont (4-0) et peut encore espérer accrocher une place européenne. Jonathan Bamba, qui n'avait plus marqué en compétition officielle depuis le 17 janvier 2021, a ouvert le score pour son équipe (3e), avant que Jonathan David ne vienne doubler la mise (71e). Le Losc a déroulé en fin de rencontre face à des Auvergnats réduits à 10, et remonte à la 7e place au classement, à égalité de points avec Nantes et à quatre longueurs seulement de Rennes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.