Ligue 1 : Rennes talonne le PSG, Monaco et l'OM se relancent

Rennes et Saint-Etienne ont profité du match nul concédé par le PSG à domicile contre Bordeaux pour se rapprocher de la première place.

Marseille a sèchement battu Bastia 4-1, dimanche 13 septembre, lors de la 5e journée de Ligue 1.
Marseille a sèchement battu Bastia 4-1, dimanche 13 septembre, lors de la 5e journée de Ligue 1. (CLAUDE PARIS / AP / SIPA)

Toute l'actualité de votre club après la 5e journée de Ligue 1, disputée les 11, 12 et 13 septembre, résumée en deux phrases, pas toujours sympas.

1- PSG 13 points (match nul à domicile 2-2 contre Bordeaux). Cet été, le PSG a engagé Kevin Trapp, un gardien allemand qui évoquait lui-même "son bon jeu au pied". En encaissant un but gag concédé après un mauvais contrôle de ce même gardien, les dirigeants parisiens ont dû regretter leur investissement.

2- Rennes 12 points (victoire à Nantes 2-0). Et si c'était enfin l'année du Stade Rennais ? Alors que le podium leur tendait les bras, les Bretons ont remporté le match qu'il fallait, notamment grâce à un flamboyant Paul-Georges Ntep. Non seulement ils s'offrent un derby qui fait plaisir aux supporters, mais ils grimpent à la deuxième place du classement. Les Rouges et Noirs ont-ils vraiment besoin de Yoann Gourcuff qui doit signer officiellement dans la semaine ?

3- Reims 10 points (tient Toulouse en échec 2-2). Nouveau résultat positif pour des Rémois qui, bien qu'étant menés 2-0, n'ont jamais abandonné. Avec un coup de canon de Bulot pour égaliser, ils ont décroché un nul logique. Fautif sur le premier but, le gardien Kossi Agassa peut toutefois s'en vouloir. Sans son erreur, le Stade de Reims pointerait à un point du PSG. 

4- Saint-Etienne 10 points  (victoire à Montpellier 2-1). Suspendu, l'entraîneur stéphanois, Christophe Galtier, était une nouvelle fois en tribune, mais cela n'a pas empêché son équipe de confirmer ses ambitions, grâce à deux buts venus de loin : le premier signé de son musculeux défenseur central Bayal Sall et le second de Nolan Roux, habituellement raillé pour sa maladresse.

5- Caen 9 points (victoire à Troyes 1-3) La claque infligée la semaine dernière à domicile par Lyon est oubliée. Les Caennais vont reprendre leur marche en avant... et gagner en stabilité ? 

6- Lyon 8 points (match nul 0-0 à domicile contre Lille) Un seul être vous manque... Auteur d'un triplé à Caen, Nabil Fekir, gravement blessé au genou depuis, a cruellement manqué à l'attaque lyonnaise. Qui n'a pas été aidée par les poteaux et par Enyeama, le gardien lillois, en état de grâce.

7- Angers 8 points (défaite à Lorient 3-1) Tout ne peut pas toujours se passer comme dans un rêve. Alors qu'il menait 1-0 à la pause, le SCO s'est écroulé sur la pelouse synthétique de Lorient. Une première défaite pour des Angevins qui reviennent sur Terre. 

8- Monaco 8 points (toute petite victoire 1-0 à Ajaccio) Est-ce la même équipe qui dispute la coupe d'Europe ? Malmenés (le mot est faible) chez le promu ajaccien, les Monégasques pourraient encore pointer à la 14e place ce soir, s'ils n'avaient pas eu beaucoup de chance en Corse. "Ce n'était pas bon, mais la victoire c'est bon", résume sobrement Andrea Raggi, un des défenseurs du Rocher.

9- Bastia 7 points (défaite sèche à Marseille 4-1) - A la mi-temps, le capitaine bastiais Yannick Cahuzac cherchait ses mots pour qualifier la domination marseillaise : "On est un peu perdus..." Les Corses n'ont jamais trouvé leur chemin et repartent une énième fois bredouilles du Vélodrome, série en cours depuis treize ans. 

10- Nantes 7 points (défaite à domicile 2-0 contre Rennes). Est-ce la pression du derby de l'Ouest ou la supériorité de leur adversaire du soir qui a fait sortir les Nantais de leur match ? En recevant deux cartons rouges en deuxième mi-temps, les Canaris ont perdu leurs nerfs et un match qui était en train de leur échapper.

11- Marseille 6 points (victoire dans un fauteuil contre Bastia 4-1) A la mi-temps, on pouvait craindre que les nombreuses occasions marseillaises manquées pourraient être regrettées en fin de match. Et puis Marseille a accéléré, inscrivant une ribambelle de jolis buts. Cela rappelle furieusement le carton réalisé contre Troyes (6-0 le 23 août). On ne va donc pas encore s'enflammer sur le devenir de cet OM.

12- Bordeaux 6 points (ramène le match nul 2-2 du PSG). La trêve internationale a permis aux Girondins de se reposer et cela s'est vu : ils ont couru sans interruption contre le PSG, empêchant les Parisiens de développer leur jeu de conservation du ballon au milieu de terrain. Un pressing payant puisqu'il est à l'origine de l'égalisation. Mais qui leur coûte un nouveau carton rouge. Tout a un prix.

13- Lille 6 points (match nul ramené de Lyon 0-0 ). Leur attaque est moquée depuis le début de la saison, mais les Dogues sont en train de retrouver une défense, grâce à un excellent gardien et à la chance de voir les tirs finir sur les poteaux. Hervé Renard, le coach lillois, rappelle tout de même qu'"il n'est pas donné à tout le monde d'obtenir un nul à Monaco et à Lyon, deux équipes de Ligue des champions".

14- Guingamp 6 points (victoire à Nice 1-0)  On était loin d'un match emballant, mais gagner à Nice n'est jamais facile. Dans la foulée de sa victoire contre l'OM la semaine passée, Guingamp décolle enfin grâce à la détermination qui leur avait offert une belle saison l'an passé.

15- Nice 5 points (défaite à domicile 0-1 contre Guingamp). L'embellie dans le jeu aperçue au mois d'août a fait long feu. Longtemps insipide, le match s'est emballé quand les Guigampais ont marqué. Incapables de répondre, les Niçois restent englués dans leur antre préférée : le ventre mou du classement.

16- Toulouse 5 points (tenu en échec par Reims 2-2). Un temps, alors que Toulouse menait 2-0, on en était venu à se demander depuis quand le TFC n'avait pas atteint la première partie du classement. Et puis les hommes de Dominique Arribagé ont pris deux buts et retrouvent une zone plus habituelle.

17- Lorient 5 points (victoire 3-1 contre Angers). Les coups de gueule du président, Loïc Féry, ont-ils enfin payé ? En tout cas, après la pause, durant laquelle les murs du vestiaire ont dû trembler, les tangos ont renversé la vapeur et se sont imposés pour la première fois cette saison. Le Merlu aimerait-il se faire secouer ?

18- Troyes 3 points (battue 3-1 à domicile par Caen). On voit mal comment Troyes va réussir à sortir de la zone rouge cette saison. Même contre une équipe réduite à 10, les Troyens ne semblent pas au niveau.

19- Montpellier 1 point (nouvelle défaite à domicile 1-2 contre Saint-Etienne). Avec 4 défaites en 5 matchs, le président, Loulou Nicollin, risque une nouvelle fois de faire passer un mauvais quart d'heure à son entraîneur, Rolland Courbis. Ce dernier avait pourtant fait un effort en prenant du recul sur ses activités de consultant pour RMC. Il va falloir faire plus si le MHSC veut rester en Ligue 1.


20- Gazélec Ajaccio 1 point - (défaite 1-0 à domicile contre Monaco). Le Gazélec y a cru mais l'expérience de Monaco a fait la différence. Vainqueurs grâce à un pénalty tombé du ciel, les Monégasques n'ont pas surpassé des Corses trop timides au moment de conclure leurs actions. Même si la lanterne rouge semble déjà bien accrochée dans le dos des Ajacciens.