Cet article date de plus de deux ans.

Ligue 1 : Montpellier et Nice se quittent dos à dos, nouvelle polémique autour de l'arbitrage

Les Héraultais ne sont pas parvenus à faire céder le dauphin de Ligue 1 (0-0) malgré un penalty très contesté et manqué par Téji Savanier.

Article rédigé par franceinfo: sport, Loris Belin
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Le Niçois Walter Benitez boxe la ballon lors du match de Ligue 1 entre son équipe et Montpellier, le 12 mars 2022, à Montpellier (Hérault). (PASCAL GUYOT / AFP)

Le retour d'Andy Delort à la Mosson n'a pas été de tout repos. L'attaquant niçois a été chahuté par son ancien public, tout comme l'équipe du Gym, samedi 12 mars. Mais les hommes de Christophe Galtier ont tenu bon à Montpellier (0-0), lors de la 28e journée de Ligue 1.

Une semaine après avoir fait tomber le leader parisien, Nice n'a pas montré la même maîtrise hors de ses bases. Mais le résultat aurait pu être bien pire que ce match nul. Après l'expulsion de Dante pour une faute dans la surface de réparation, Savanier a caviardé son penalty, à la 39e minute, d'une panenka mal maîtrisée. 

Certains considéreront que cet échec du maestro pailladin vient répondre à une forme de justice. La faute du défenseur niçois (exclu pour la deuxième fois de suite en déplacement) sur Elye Wahi, pour un bras accroché, n'avait rien d'évident. Elle a entraîné quatre longues minutes de palabres et d'hésitation. La VAR et l'arbitrage français feront encore parler d'eux après cet épisode.

Cette situation polémique est d'autant plus dommageable que le spectacle a été au rendez-vous avec des Montpelliérains entreprenants malgré les trombes d'eau tombées sans discontinuer sur la cité héraultaise. La formation d'Olivier Dall'Oglio n'a eu de cesse de faire reculer les Aiglons, multipliant les frappes et les centres (respectivement 22 et 50 !). Mais Benitez a été vigilant, quand il n'a pas été suppléé par son poteau sur une tentative de Valère Germain (52').

Nice avait aussi touché le montant dès la troisième minute par le revenant Andy Delort, conspué tout l'après-midi par ses anciens supporters qui n'ont toujours pas digéré son départ en début de saison vers le club de la Côte d'Azur. La tentative de l'avant-centre est restée comme la principale tentative des visiteurs, pas mécontents de repartir de Montpellier avec un point sans avoir cadré le moindre tir du match. Le Gym met toutefois sa deuxième place en danger, avec trois points d'avance sur Marseille qui joue dimanche soir à Brest (20h45).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.