Cet article date de plus de deux ans.

Ligue 1 : Mené 2-0, Lyon arrache le nul à Toulouse

Match en retard comptant pour la 17e journée, les Lyonnais ont accroché, ce mercredi, le point du nul sur le terrain de Toulouse, après avoir été menés par deux buts (2-2). Dominateurs mais à la peine à la finition, les Gones ont égalisé en toute fin de match sur un coup franc de Nabil Fékir. L'OL concède son troisième nul de suite en championnat et s'expose à ses poursuivants au classement.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
 (PASCAL PAVANI / AFP)

Il a fallu à l'Olympique lyonnais de se retrouver en grand danger pour réagir de manière express. Mené 2-0, à la suite d'un penalty de Durmaz (74e), les Gones ont accéléré dans la foulée. Comme si le mode "on" venait d'être activé. A peine une minute après le but toulousain, Moussa Dembélé reprend victorieusement une ouverture de Nabil Fékir (2-1, 75e). Deux joueurs sortis du banc au cours du match. Pressés par le temps, les Gones ont fait le siège de la cage adverse toute la fin de match. Dans un premier temps, Baptiste Reynet a su éteindre les ardeurs lyonnaises, détournant un centre d'Aouar, avant de repousser une tête de Traoré. 

Mais pour le portier du TFC, ce n'était que repousser l'échéance. Nabil Fékir hérite d'un coup-franc plein axe à 20 mètres. Moins de trois minutes à jouer et le numéro 18 des Gones a expédié le cuir au fond des filets (2-2, 87e). Sa célébration pleine de joie est synonyme d'une quasi victoire pour Lyon, au vu du scénario de la rencontre. L'OL aurait même pu la décrocher mais Reynet s'est interposé sur la tête de Dembélé, lors des sept minutes de temps additionnel. 

Deux frappes cadrées, deux buts

"Peut-être qu'il faudrait débuter les matches avec un handicap d'un but car après on est capables de faire des choses extraordinaires parce que l'on a des joueurs extraordinaires. Ce sont les mêmes maux et les mêmes constats: nous sommes trop poussifs en début de match", a pesté Bruno Génésio, après le match. Sur le papier, Toulouse était une proie facile. Avant la rencontre, le TFC ne comptait que deux succès en quinze matches en Ligue 1. Un bilan famélique au moment d’accueillir Lyon, troisième du championnat.

Mais la réalité d'un match ne se calcule pas sur les statistiques. Bien au contraire. Face à une équipe lyonnaise quelque peu remaniée (Marcelo, Fékir et Ndombélé sur le banc), et comptant dans son onze le jeune défenseur Oumar Solet (18 ans, premier match de Ligue 1), Toulouse a joué crânement sa chance. Quinze premières minutes de domination ponctuée par l'ouverture de la marque de Jimmy Durmaz (1-0, 12e). Le milieu suédois enroule sa frappe à la suite d'un corner mal repoussé. Le ballon pénètre dans la cage avec l'aide de la transversale malgré la claquette d'Anthony Lopes.

Dépassé par Saint-Etienne, prochain adversaire

Dans un match où la tension est montée au fil des minutes, l'Olympique lyonnais a su reprendre le contrôle du match. Mais seulement le match, pas le score. Gagnant le monopole du ballon, les Gones ont pêché dans la finition (dix tirs pour un cadré). Betrand Traoré (36e) puis Houssem Aouar (56e) ont vu leur tentative fuir le cadre de Baptiste Reynet. Et Dominer n'est pas gagner. Lyon connait bien ce diction. Surtout que Toulouse, poussé par un Stadium bruyant, a exploité son unique occasion de la seconde période, en obtenant un penalty transformé par Durmaz. 2-0 et Lyon semble au tapis. Avant l'accélération fulgurante des Gones.

Encore friable et inconstant, l'OL enchaine un troisième nul de suite en championnat et voit Saint-Etienne lui passer devant, après la victoire sur Marseille, à la troisième place. "C'est assez récurrent d'offrir ces deux visages depuis quelques semaines et il va falloir le corriger rapidement" a commenté Anthony Lopes. Dès le derby face aux Verts dimanche? Le derby? C'est un match spécial pour les deux villes, la leur comme la nôtre. On espère prendre les trois points à Saint-Étienne pour lancer une série". Le match aller face aux Verts s'était achevé sur une courte victoire lyonnaise (1-0), le 23 novembre dernier. Depuis, les Lyonnais ne comptent qu'une victoire en six matches (3-0 face à Monaco). 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.