Cet article date de plus de trois ans.

Ligue 1 : Marseille assure l'essentiel à Nice (1-0)

L'Olympique de Marseille est allé s'imposer petitement (1-0) dimanche à Nice en match de clôture de la 10e journée de Ligue 1. Les deux équipes ont eu chacune leur période, mais ce sont les Marseillais qui ont trouvé l'ouverture, dans une rencontre sans grande intensité. L'OM se hisse à la 4e place à la hauteur de Montpellier.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (SEBASTIEN NOGIER / EPA)

Dans une partie où les deux formations se sont surtout attachées à conserver leur schéma tactique, il a fallu du temps pour que la situation se décante. Ce sont les Niçois qui se sont montrés les plus entreprenants, avec Saint-Maximin très en jambes, et Balotelli essayant de se démarquer. Mais ils ont manqué de précisions et d'intensité. Et ils se sont fait cueillir sur la première -et pratiquement la seule- vraie occasion de l'OM, lancée pour Bouna Sarr avec Morgan Sanson (42e), auteur d'un contrôle parfait avant de tromper Benitez.

En deuxième période, les Niçois se sont délités et les Marseillais ont pris la maîtrise du jeu, même s'ils ont aussi commis des fautes techniques. La stérilité offensive des Aiglons, où Saint-Maximin se démenait en vain que Balotelli disparaissait des écrans radar, sans doute douchés par ce but inscrit contre le cours du jeu. Efficace dans la récupération autour de Strootman et solide en défense, l'OM s'est appliqué au fil des minutes, à gérer son avantage, grâce à une meilleure mainmise collective. 

Dans une semaine, il y a toutefois des risques que la moyenne de buts encaissés s'arrondisse un peu pour Mandanda, car se présente à Marseille l'impressionnant Paris SG. Les hommes de Thomas Tuchel ont fait exploser Amiens samedi (5-0) et tournent à près de 4 buts marqués à chaque match (37 en 10 journées). Ce, alors que l'OM a déjà encaissé 16 buts en 10 journées...

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.