Ligue 1 : Lyon laisse passer l'occasion de se rapprocher de Lille en concédant le nul à Marseille

La lutte pour le titre se poursuivait au Stade Vélodrome ce dimanche soir pour conclure cette 27e journée de Ligue 1 avec un Olympico toujours très attendu. Les Lyonnais ont manqué l'occasion de revenir à un seul point du leader lillois en concédant un match nul à Marseille (1-1). L'expulsion de Lucas Paqueta dans les vingt dernières minutes aurait, en revanche, pu être préjudiciable.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Boubacar Kamara poursuivi par Lucas Paqueta. (CLEMENT MAHOUDEAU / AFP)

Plus les journées passent et plus chaque petit point glané ici ou là revêtira une importance capitale dans la course pour le titre. Les occasions manquées aussi pourraient coûter cher au moment du décompte final. Ce dimanche soir, Lyon a longtemps cru perdre deux points sur la pelouse du Vélodrome de Marseille avant, finalement, de se contenter bien volontiers de ce match nul (1-1) après l’expulsion pour deux cartons jaune de Lucas Paqueta (71e). En infériorité numérique, l’OL a résisté mais peut tout de même nourrir des regrets puisqu’il laisse Lille toujours à trois points devant.

Penalty discutable

Ce sentiment mitigé qui doit trotter dans toutes les têtes lyonnaises réside autant dans l’égalisation évitable des Marseillais que dans le relâchement dont ils ont été coupables. Marseille est revenu dans la partie sur un penalty discutable. La lourde demi-volée de Pape Gueye trouvait la main de Paqueta sur sa trajectoire, après avoir entretemps rebondi sur son torse (42e). Même l’assistance vidéo ne trouvait rien à redire et le Polonais Arkadiusz Milik le transformait d’un contre-pied parfait (44e). Le deuxième but cette saison sous les couleurs marseillaises de l’ancien Napolitain.

Mais l’OL a surtout manqué de cet instinct de tueur pour mettre fin à tout suspense quand il en avait l’opportunité. Ils ont ouvert le score en profitant des failles béantes du milieu marseillais dépeuplé. Memphis Depay décrochait entre le duo du milieu Pape Gueye - Boubacar Kamara et la défense centrale sans être inquiété pour décaler Lucas Paqueta. Le Brésilien centrait et Houssem Aouar s’effaçait très intelligemment pour offrir le but à Karl Toko-Ekambi (21e).

Lyon manque ses situations de transition

L’ouverture du score lyonnaise paraissait logique tant son milieu marchait sur celui de l’OM. Elle semblait surtout annonciatrice d’une partie compliquée si Nasser Larguet ne résolvait pas les problèmes de son équipe. "On a eu du mal à démarrer le match", concédait Florian Thauvain au micro de Canal+. L’entraîneur phocéen, qui devrait terminer son intérim mardi avec l’arrivée de Jorge Sampaoli, a alors demandé à ses hommes de jouer plus haut, de presser davantage. Mais c’est justement dans ce genre de schéma que les flèches Karl Toko-Ekambi et Tino Kadewere se régalent. La tête de Memphis Depay trop décroisée venait d’une de ces situations (37e). En seconde période, le Néerlandais faisait passer un nouveau frisson avec une frappe du gauche flirtant avec le poteau de Steve Mandanda (56e).

Marseille, aussi, a eu quelque occasions par l’intermédiaire de Florian Thauvin (34e, 38e). Ils ont surtout eu vingt minutes en supériorité numérique pour mettre les Lyonnais en difficulté, sans en profiter. Solides à l’image d’un Thiago Mendes précieux, les Rhodaniens ont su préserver l’essentiel avec ce nul. Il faudra attendre la 38e journée pour savoir s’il correspond à deux points concédés, ou à un point gagné.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.