Ligue 1 : Lyon frappe fort en battant le PSG, Neymar évacué sur civière

L'Olympique lyonnais réalise le gros coup de la 14e journée de Ligue 1 ! Les hommes de Rudi Garcia se sont imposés 1 à 0 sur la pelouse du PSG et rejoignent Lille en tête du classement. Un but de Tino Kadewere a suffi à l'OL pour décrocher sa première victoire au Parc des Princes depuis 13 ans. De son côté, le PSG, auteur d'une copie plus que moyenne, chute à la troisième place de Ligue 1 et s'inquiète pour Neymar, sorti sur civière.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
 (FRANCK FIFE / AFP)

Un feu d’artifices, voilà ce que l’on attendait entre les deux demi-finalistes de la dernière Ligue des champions. Mais sous une bruine incessante, ce choc entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique lyonnais a fait pschitt. Et à la pluie se sont ajoutées les larmes de Neymar, gravement blessé à la cheville en fin de match. Des conditions de jeu qui ne suffisent pas à expliquer le festival de ballons perdus de chaque côté. En revanche, le pressing lyonnais agressif et haut a lui eu sa part de responsabilités dans le début de match parisien. Recroquevillés sur leur but, les hommes de Thomas Tuchel avaient un mal fou à sortir de leur camp, sauf lorsqu’ils exploitaient les boulevards que leur offrait leur positionnement en 5-3-2. Mais l’inconvénient de ce système avec Angel Di Maria au milieu, c’est que le PSG a pris l’eau face à la triplette Aouar-Mendes-Paqueta. Et face à ce pressing, les Parisiens ont craqué.

En larmes, Neymar sort sur civière

On jouait alors la 35e minute lorsque Toko Ekambi profitait d’une perte de balle plus qu’évitable de Kimpembe pour servir Kadewere plein axe, à 25 m. Seul face au but, le Zimbabwéen ajustait Navas, plein de sang froid (0-1, 35e). Dominateur, Lyon ouvrait logiquement le score sur sa deuxième occasion franche. La première était signée du même Kadewere, une minute plus tôt, mais sa frappe s’était envolée dans le virage Auteuil après un autre service de Toko Ekambi. Avant cela, les Lyonnais avaient multiplié les centres dangereux, sans jamais parvenir à les couper. En face, Paris ne s’était montré dangereux que sur deux volées de Florenzi : une à côté (6e), une autre boxée par Lopes (42e). C’est donc logiquement que l’OL, plus en jambes et plus tranchant, menait à la pause.

Au retour des vestiaires, Paris restait inoffensif malgré une possession de balle nettement supérieure. Entre imprécisions techniques et duels âpres, l’heure de jeu était atteinte sans rien à se mettre sous la dent. Lyon manquait alors le break de peu sur une belle frappe de Paqueta, écœuré par un Navas (63e). Thomas Tuchel décidait alors de lancer Kylian Mbappé pour réveiller ses troupes. Le Français déposait Cornet avant de centrer vers Neymar au point de penalty, mais le Brésilien était bien pris par la défense lyonnaise (70e) avant de charger inutilement Lopes. Un mauvais geste sanctionné d’un carton jaune pour le numéro 10, à côté de ses crampons ce dimanche.

Rudi Garcia répondait à ce coaching par les entrées de Dembélé et Guimaraes pour verrouiller un peu plus la fin de match. Sur la pelouse, en vieux briscards, les Lyonnais gagnaient du temps sur chaque contact. Le chronomètre tournait inlassablement sans que Paris ne s’approche du but de Lopes. Seul Mbappé inquiétait vraiment le portier lyonnais d’un plat du pied puissant venu caresser le poteau (91e). Mais c’était déjà trop tard. Pire encore pour les Parisiens, ils perdaient Neymar en toute fin de match. Victime d’un tacle assassin de Thiago Mendes (expulsé après consultation de la VAR), le Brésilien sortait sur civière, en larmes, touché à la cheville. Une image franchement inquiétante.

Mais pas de quoi perturber Lyon. Comme Marseille samedi contre Monaco, l’OL a géré son choc contre le PSG en patron, sans être spectaculaire mais en faisant preuve d’une grande solidité. Et comme Marseille en novembre, les Lyonnais ont réalisé l’exploit de s’imposer au Parc des Princes. Une première depuis 13 ans pour le club rhodanien en Ligue 1, et qui lui permet de rêver plus grand puisque l’OL est ce dimanche co-leader de L1 avec Lille. Paris glisse sur la troisième marche du podium, mais a surtout les yeux tournés vers sa star brésilienne.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.